Bilan du secteur Textile Habillement en 2012 : La nécessité du renforcement du positionnement concurrentiel…

Bilan du secteur Textile Habillement en 2012 : La nécessité du renforcement du positionnement concurrentiel…

BN4428Tunisie-Textile1211Le secteur textile-habillement est un secteur clé pour l’économie tunisienne. 2 100 entreprises industrielles (employant 10 personnes et plus) opèrent dans le secteur des industries du textile et de l’habillement. Parmi celles-ci, 83 % des entreprises sont totalement exportatrices. Ce secteur s’affiche le 1er employeur de l’industrie manufacturière il emploie plus de 200 000 personnes. Sa contribution à l’effort de l’exportation est, désormais, significative ce secteur a réalisé en 2011 21,3% de l’ensemble des exportations tunisiennes et occupe le 2ème rang des industries manufacturières en termes d’exportations. Il assure 31% des recettes en devise. A la différence de la confection, l’offre textile tunisienne reste relativement modeste, essentiellement orientée vers le marché local et peu tournée vers l’exportation. L’activité confection domine le secteur (80% des entreprises dont 89 % totalement exportatrices).

La Tunisie est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’habillement. Elle est le 5ème fournisseur de l’Europe en produits d’habillement (3,5%), elle se place derrière la Chine, la Turquie, le Bangladesh et l’Inde. Affecté par la situation délicate en Europe, les exportations du secteur textile habillement ont régressé de 7.9% en 2012, contre une augmentation de 5.7% en 2011. Les exportations ont baissés de 5337,6 en 2011 à 4913,5 en 2012. La baisse du volume d’activité du secteur a été également conjuguée par une baisse des exportation de 5.5% entre 2012 et 2011. Le tableau suivant résume l’évolution des indicateurs du secteur entre 2010 et 2012.

Tb

L’indice de la production industrielle de la branche fabrication des vêtements a baissé en décembre 2012 à 77.9 contre un niveau de 91.0 en 2011.
Sur les derniers mois et après plusieurs mois de dégringolade, les exportations tunisiennes textile-habillement ont repris le chemin de la croissance en septembre 2012, en atteignant une valeur de 369 millions de dinars, soit 6,3 % de mieux qu’en septembre 2011. La Tunisie enregistre cependant une baisse de 8,5 % de ses exportations au cours des 9 premiers mois de l’année. Les importations textile-habillement sont elles aussi en recul : 6,4 % depuis le début de l’année. Malgré tout, la balance commerciale reste largement positive : 1,05 milliard de dinars pour les neuf premiers mois de l’année.
La réalité du secteur textile et confection en Tunisie souffre, désormais, de plusieurs faiblesses qui ont empêché le renforcement du positionnement concurrentiel de la Tunisie sur le marché mondial. Nous constatons principalement les obstacles suivants:
– Une Faible diversification et dépendance d’un seul client qui est l’Europe et principalement la France, en effet, 95% des exportations sont destinées au marché européen (33% vers la France et 31% vers l’Italie);
– Un secteur à faible valeur ajoutée, la majorité des entreprises œuvrent dans le domaine de la sous-traitance, alors que la dynamique du marché les pousse à s’orienter davantage de la sous-traitance vers la co-traitance et le produit fini.
– Une difficulté structurelle à réduire les coûts de production que ce soit le coût de la d’œuvre main ou celui de l’énergie.
– Insuffisance des compétences en management et en marketing international. En effet, la recherche des nouveaux marchés nécessite un effort de communication plus avancé et le développement de structures organisationnelles sophistiquées qui répond à cet objectif.
Ces insuffisances reste les points faibles du secteur malgré l’effort fournit par l’Etat à renforcer la compétitivité de ce secteur à travers le programme de mise à niveau (PMN). Les entreprises du textile-habillement occupent, en effet, le premier rang au niveau des entreprises adhérentes au PMN, sachant que  » depuis 2012 et jusqu’à ce jour, 84 entreprises exerçant en textile-habillement ont adhéré au PMN selon le directeur de ce programme M. Mohamed Tahar Lassoued. D’un autre côté, 43% de l’ensemble des demandes d’adhésion au PMN sont issues d’entreprises opérant dans le secteur du textile- habillement, suivie des entreprises de l’industrie agroalimentaire, puis celles de l’industrie électronique. Le nombre total des entreprises adhérentes au PMN s’élève à 4 000 entreprises.

Leave a Reply