Les procédures administratives démotivent les promoteurs immobiliers !

    Les procédures administratives démotivent les promoteurs immobiliers !

    La hausse de plus en plus accrocheuse des matériaux de construction a contribué à la Person under crumpled pile of papers with hand holding a help siflambé des prix de l’immobilier en Tunisie enregistrant une hausse annuelle moyenne de 9% sur les dix dernières années. En particulier, le prix du ciment a augmenté de 23% et celui des produits rouges de 10%.  La conjoncture sociale des dernières années a exercé, de sa part, un effet direct sur les prix de la main d’œuvre qui ce qui a contribué à la hausse des prix de l’immobilier.

    Cependant, les prometteurs immobiliers voient que cette hausse des prix des matériaux de construction mixée avec la concurrence plus acharnée au sein de la branche n’a pas eu un effet vraiment négatif sur leurs activités. Puisqu’on ne peut pas parler aujourd’hui d’un stock de logements invendus selon M. Fahmi Chaâbane président de la Chambre syndicale UTICA des promoteurs immobiliers.

    Le marché tunisien comporte 2626 promoteurs immobiliers agréés et leur nombre augmente de 15 à 25 par mois. Ces prometteurs construisent environ entre 20000 et 25000 logement sur un total logement entre 60000 et 65000, alors que l’auto-construction fait 40 000 logements.

    Les problèmes rencontrés par les prometteurs sont principalement d’ordre administratif en étroite relation avec la municipalité. Cette dernière qui doit délivrer les permis de bâtir qui constitue généralement le grand souci des prometteurs. La lenteur de la procédure de l’obtention de ces permis varie certainement d’une municipalité à une autre et a été d’environ deux mois avant la révolution. Mais actuellement les délais peuvent dépasser les six mois.

    La municipalité est tenue aussi à la fin du chantier à délivrer une attestation d’achèvement des travaux pour la STEG, la SONEDE, l’ONAS, la protection civile et les télécoms.

    Les accords relatifs aux plans de lotissement prennent parfois une période qui peut atteindre les sept ans.

    D’autres papiers telle que le PV de recollement et le permis d’occuper  sont délivrés aussi par la municipalité et dont les durées de délivrance sont lentes en raison des procédures bureaucratiques.

    Le marché se caractérise aussi par la pénurie des terrains, la concentration excessive de la population dans les grandes villes et l’existence d’intervenants privés qui font aujourd’hui le marché en prenant la relève aux opérateurs publics qui l’ont dominé durant plusieurs décennies.

    Les sources de financement  des prometteurs immobiliers ne posent pas de problème puisque l’activité immobilière est à faible risque. La Banque de l’Habitat constitue l’un des clés de réussite du secteur grâce à une organisation bien structuré et bien adapté aux besoins des prometteurs. Cette banque est dotée aussi d’un bon nombre de cadres qui maîtrisent parfaitement le processus de travail  généralement adopté par les prometteurs.

     

     

     

     

     

      Leave a Reply