La Fondation BIAT lance son programme SPARK pour développer la culture entrepreneuriale

TUNIS, 27 mai (TAP)- La Fondation BIAT pour la Jeunesse lancera son programme SPARK pour le développement de la culture entrepreneuriale auprès des lycéens âgés de 15 à 18 ans, les 31 mai et 1er Juin 2016 à l’Institut des hautes études commerciales (IHEC) à Carthage.

La Fondation a entrepris de construire pour une nouvelle génération d’entrepreneurs en inculquant la culture entrepreneuriale dès le plus jeune âge et compte initier les jeunes à l’innovation et l’entrepreneuriat à travers une série d’évènements sur toute la Tunisie.

Chaque événement regroupera environ 300 jeunes qui auront l’opportunité de participer à 10 ateliers thématiques de génération d’idées et à travailler en équipes de 3 à 5 membres sur le développement de concepts de projets innovants en réponse à des challenges d’actualité.

Les 10 meilleurs concepts de projets issus des 10 ateliers d’idéation vont aboutir à une finale et les équipes finalistes devront « pitcher » (se présenter) devant un jury de renom.

Les équipes lauréates de cette première édition seront récompensées durant la cérémonie de clôture qui aura lieu à l’IHEC Carthage à la fin de la journée du 1er Juin.

A noter que le projet SPARK est organisé autour de trois volets, à savoir l’inspiration des jeunes à travers des vidéos de « role-models » retraçant différents parcours d’entrepreneurs dans des thématiques qui intéressent les jeunes, le coaching d’une vingtaine d’étudiants en master de l’IHEC Carthage dans le but de les voir assurer eux-même la Formation des 300 jeunes dans les ateliers d’idéation.

Il s’agit également de l’initiation des 300 lycéens à la vie entrepreneuriale et de les aider à explorer le monde de l’entrepreneuriat, découvrir les qualités nécessaires pour entreprendre, développer une idée de projet et la présenter.

La Fondation BIAT est une association à but non lucratif. Créée en mars 2014, elle vise à accompagner la jeunesse tunisienne afin de réduire les inégalités sociales et à soutenir la création et la diversité culturelle, à travers trois axes principaux : l’éducation, la culture et la promotion de l’entrepreneuriat.

Leave a Reply