Employabilité en Tunisie : les conclusions de l’étude réalisée par l’IACE

Afin de mieux comprendre les questions liées à l’employabilité des diplômés et de mieux cerner les contours de l’offre et la demande d’emploi en Tunisie, l’IACE a réalisé une étude dont la première partie a été annoncée aux médias le lundi 11 juillet. Cette étude s’est basée sur deux enquêtes de terrain. 

Une première a été menée auprès des diplômés afin de classer les diplômes par degré d’employabilité et de déduire les taux d’insertions des universités selon plusieurs spécialités et une seconde enquête menée auprès des entreprises permettant d’appréhender les postes vacants sur les 2 prochaines années. L’étude fait un état des lieux du marché du travail en termes d’offre d’emplois tels que les postes vacants, les compétences et les qualifications les plus recherchées par les entreprises, les moyens les plus utilisés pour la recherche des candidats. De même, des données sur la répartition des postes vacants par professions, par secteur d’activité et par gouvernorat ont été annoncées. 

Le groupe d’entreprises sélectionnées est constitué du top dix de chaque filière en termes de nombre d’employés. Ces entreprises sont réparties sur 20 gouvernorats de façon proportionnelle à la masse salariale. Selon cette étude, les entreprises de moins 50 employés ont des besoins potentiels de recrutement de 15845 postes, les entreprises employant entre 50 et 200 employés ont des besoins potentiels de 68055 emplois et les entreprises de plus de 200 employés ont des besoins estimés à 186038 emplois soit au total 266 988 emplois potentiels à créer pour les deux prochaines années. 

Toutefois sur la même période, 50.000 emplois seront détruits pour plusieurs motifs alors que les emplois disponibles pour un recrutement immédiat dans les entreprises tunisiennes totalisent 145.000 emplois soit une création nette d’emplois de 68 % pour la même période.

Concernant les secteurs créateurs d’emplois, l’étude révèle que le secteur du commerce et des services se classe en premier avec 319257 emplois suivis du secteur de la fabrication de produits informatique et électronique avec 146806 emplois, puis du secteur des TIC avec 124808 emplois, du textile et habillement avec 67980 emplois et enfin du secteur des activités administratives et de soutien avec 61646 emplois.

L’étude révèle par ailleurs que l’analyse des profils préférés par les entreprises laisse apparaître qu’il y a essentiellement quatre compétences sollicitées par les entreprises à savoir :

  • Une compétence informatique combinée à une capacité de travailler en équipe, 
  • Une capacité d’intégration dans la stratégie de l’entreprise,
  • Une maîtrise des langues française et arabe, 
  • Une capacité d’initiative de créativité combinée à une maîtrise de la langue anglaise.

L’étude précise également que l’évaluation des compétences des candidats à l’emploi par les entreprises laisse apparaître que 60% des candidats au recrutement ne satisfont pas aux critères de compétences et que près des deux tiers des candidats sont jugés incompétents par les entreprises au niveau des présentations écrites et orales.

Leave a Reply