La journée régionale de développement des secteurs promoteurs sera organisée, le 22 mars 2017, à l’initiative de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (Apii), sur le thème  » les technologies numériques au service de l’économie verte dans le Grand-Tunis « .
Cette manifestation vise à dynamiser le rôle des TICs dans l’impulsion du développement économique, tout en prenant en considération les enjeux du plan de développement quinquenal 2016-2020. Elle a également, pour objectif de mettre en valeur les spécificités et les opportunités à saisir dans le district de Grand-Tunis (les gouvernorats de Tunis, Ben Arous, Ariana et la Manouba), dans les domaines de l’économie verte et de l’économie numérique.
Le directuer régional de l’Apii, Belgacem Ben Belgacem, a précisé, lors d’une conférence, tenue jeudi, que l’Agence a adopté une nouvelle démarche pour mettre en relief les potentialités économiques des différents districts du pays, et ce, en se basant sur le plan quinquenal 2016-2020.
 » Les études réalisées à l’échelle mondiale ont relevé que l’économie verte permettra d’offrir plus de 60 millions opportunités d’emploi d’ici 2030 « , a fait savoir Ben Belgacem, précisant que la Tunisie tira, pour sa part, profit de ces opportunités.
Evoquant les raisons ayant inciter à consacrer l’économie numérique et l’économie verte dans le Grand-Tunis, l’interlocuteur a noté que l’organisation administrative du pays démontre une sorte de spécialisation de chaque district. Ainsi, la régions du nord-ouest est spécialisée dans l’agriculture, et les industries agroalimentaires, alors que celle de sud-est est vouée à la production de substances utiles et le sud-ouest aux produits miniers.
 » Le Grand-Tunis se présente comme étant un district de services, abritant plusieurs centres et structures de recherche scientifique et de développement technologique, ainsi que des instituts spécialisés « , a-t-il noté.
Chaque gouvernorat du district de Grand-Tunis compte entre 40 et 50 sociétés opérant dans le secteur de l’économie verte et 140 entreprises actives dans l’économie numérique.
De son côté, le directeur régional de l’Apii à Ben Arous, Mohamed Ouertani, a fait savoir que le volume annuel de commerce électronique en Tunisie s’élève à 120 millions de dinars (MD), contre un volume des transactions à hauteur de 5 milliards de dollars, dans les pays de Golfe.  » Ainsi, la marge de développement de ce secteur est importante en Tunisie « , a-t-il affirmé, soulignant que l’économie verte permettra de créer 100 mille postes d’emploi dans les cinq prochaines années.
La manifestation sera marquée par la présentation de 4 success story dans le secteur de l’économie numérique, afin d’inciter les jeunes à saisir les opportunités offertes dans ce domaine.

Leave a Reply