Monastir : Etude sur l’emploi dans le secteur de l’aquaculture

Une études sur l’emploi dans le secteur de l’aquaculture présentée, mardi, au Centre technique d’aquaculture, à Monastir, montre des perspectives prometteuses d’emploi, dans le secteur, et un besoin important en formation de marins pêcheurs, de scaphandriers et de techniciens spécialisés. Les 1750 travailleurs dans le secteur ayant reçu, pour la plupart, une formation sur le tas.
Pour répondre à ces besoins en formation, l’Agence de vulgarisation et de formation agricole s’engage à former des marins pêcheurs et des techniciens spécialisés, dans ses centres de formation professionnelle de pêche, à Téboulba (Monastir) et à Ghar El Melh (Bizerte).
Pour sa part, le ministère de la Défense nationale se chargera de la formation de scaphandriers spécialisés, dans un centre en cours de réalisation, à Zarzis.
Il ressort de cette étude, que le secteur de l’aquaculture ouvre, également, d’importantes perspectives d’emploi, pour les cinq prochaines années, dans les filières conditionnement et transformation.

Articles Recommandés: