Après le décès de lieutenant Hajlaoui, le Syndicat des unités d’intervention organise un sit-in à la Kasbah

Le Syndicat des fonctionnaires des unités d’intervention a décidé d’organiser un sit-in à la Kasbah le 8 juillet prochain, pour protester contre la non accélération de l’examen du projet de loi relatif à la répression des atteintes contre les agents de sécurité et ce après le décès samedi, du lieutenant Majdi Hajlaoui, des suites de ses brûlures survenues lors des violences perpétrées au marché hebdomadaire de Bir Lahfey ( Sidi Bouzid).
Selon un communiqué publié par le syndicat après une réunion d’urgence tenue samedi, par son bureau exécutif, la décision a pour objectif de dénoncer la position du gouvernement, lequel a choisi de ne pas engager des poursuites contre les responsables des attaques contres les agents de sécurité et leurs locaux lors des protestations enregistrées dans certaines régions du pays notamment, à Kerkennah et Tataouine.
 » Cette position constitue une atteinte à la dignité et aux droits des agents de sécurité et à la suprématie de la loi « , selon le syndicat.
Le syndicat a également, appelé les autorités à ouvrir une  » enquête sérieuse  » sur les circonstances du décès du lieutenant Majdi Hajlaoui et déterminer les raisons qui ont transformé un conflit entre deux tribus à Bir Lahfay en une attaque contre les unités de sécurité de la région.
Le lieutenant Hajlaoui, âgé de 49 ans et père d’un enfant, a été atteint de brûlures de 3ème degré suite à une attaque au cocktail Molotov. Quatre autres agents ont été blessés au cours de cette attaque, survenue alors qu’ils tentaient d’intervenir pour mettre fin aux actes de violence survenus au marché hebdomadaire de Bir Lahfey (gouvernorat de Sidi Bouzid) après l’assassinat d’un jeune homme, victime d’un coup de couteau porté dans le dos.

Leave a Reply