Limitation de projets de partenariat public-privé uniquement aux terres domaniales agricoles récupérées (ministère de l’agriculture)

Le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a décidé de limiter les projets de partenariat entre les secteurs privé et public uniquement aux terres récupérées (environ 16 mille hectares), en vertu d’un accord signé lundi entre le ministère de l’agriculture et des ressources hydrauliques, l’union générale tunisienne du travail et le secrétaire d’Etat chargé des domaines de l’Etat et des affaires foncières et dont l’agence TAP a reçu une copie.
Cet accord porte aussi sur la mise de certaines fermes agricoles récupérées à la disposition de l’office des terres domaniales en vue de renforcer ses équilibres financiers et de reformuler le cahier des charges dont l’annexe relative à la location des complexes agricoles pour la création de projets agricoles intégrés entre des investisseurs privés et l’office des terres domaniales.
L’accord stipule aussi de s’attacher à tous les complexes agricoles et industriels de l’office des terres domaniales en tant qu’établissement public et à ouvrir les négociations entre les structures de l’union générale tunisienne du travail et l’autorité de tutelle, dans les brefs délais pour examiner les formules permettant de renforcer l’office afin de surmonter les difficultés.
Le ministère de l’agriculture a indiqué, dans un communiqué, que cet accord vise à développer et moderniser le secteur agricole, à mieux maîtriser l’exploitation des terres domaniales, tout en encourageant les investisseurs tunisiens et étrangers à investir dans le secteur agricole
Le ministre de l’agriculture a indiqué que cet accord constitue un bond qualitatif pour développer le rendement du secteur agricole.

Leave a Reply