Le ministre de l’agriculture donne le coup d’envoi à l’exploitation de l’axe de Sejnane pour l’eau potable

Le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taïeb, a donné, samedi, lors d’une visite effectuée au gouvernorat de Bizerte, le coup d’envoi à l’exploitation de  » l’axe de Sejnane pour l’eau potable « .
Selon les données avancées par le Commissariat régional au développement agricole de Bizerte, ce projet s’inscrit dans le cadre du projet des quatre axes de la région à savoir Sejnane, Tamra, Siria et Kef-Abed, dont le coût s’élève à 36 MD et visant à garantir l’approvisionnement en eau de 36 mille habitants dans la délégation de Sejnane.
D’après la même source, le premier axe permettra d’améliorer l’alimentation en eau potable dans toute la région de Sejnane, étant donné qu’il sera exploité par les services de la Sonede pour approvisionner en eau potable les régions de Maacher et de Charguia, en plus de l’approvisionnement des régions de Katma et de Mrifeg.
Les services du Commissariat régional au développement agricole de Bizerte procèderont également à la mise en place de 49 km de canalisations au niveau de ce premier axe, outre l’installation de réservoirs et d’ouvrages visant à approvisionner en eau potable les zones périphériques de la région de Sejnane, à savoir Hssania, Sokmane et Msaken qui comptent environ 5700 habitants. Les marchés relatifs à ces projets ont été conclus et l’enveloppe qui y est consacrée s’élève à 4 MD.
Les expériences préliminaires relatives au deuxième axe du projet, celui de Tamra, démarreront fin juin courant. Le marché relatif au troisième axe qui concerne la région de Siria a également été conclu, et le coût de réalisation est de l’ordre de 2,8 MD.
Le quatrième et dernier axe du projet relatif à la région de Kef-Abed, est, quant à lui, en phase d’élaboration du rapport du tri des offres.
Il a souligné que les deux axes de Sejnane et Tamra qui devront entrer en exploitation au cours des prochains jours permettront de fournir l’eau potable et renforcer les réseaux d’approvisionnement en eau pour environ 17 mille habitants dans la région, en attendant le parachèvement des derniers axes qui devront fournir le service de l’eau potable pour environ 29 mille individus.
Le gouverneur de Bizerte Mohamed Gouider a indiqué antérieurement lors d’une conférence de presse que la stratégie de la région, lancée en janvier pour assurer l’approvisionnement en eau potable pour la saison 2017 s’appuie sur la mise en place de l’infrastructure nécessaire, à travers le parachèvement de la réalisation du projet  » les quatre axes  » à Sejnene.
Il s’agit également d’exécuter une stratégie à moyen terme qui se poursuivra jusqu’en 2021 en vue d’augmenter le taux de raccordement à l’eau potable de 84,9% à 98% à l’horizon de 2020.
Le coût des projets réalisés dans le gouvernorat, a-t-il dit, est estimé à 800 millions de dinars dont 440 MD sont consacrés aux projets relatifs à l’approvisionnement en eau potable et le reste de cette enveloppe est dédié aux barrages et aux périmètres irriguées.

Leave a Reply