Ouverture des plis de l’appel d’offres pour la couverture de 94 zones blanches en réseau de télécommunications haut débit

L’ouverture des plis de l’appel d’offres relatif à la couverture de 94 zones blanches (situées dans 15 gouvernorats) et de 47 délégations, en réseau de télécommunications haut débit, s’est déroulée vendredi.
A cette occasion, le ministre des Technologies de communication et de l’économie numérique, Mohamed Anouar Maârouf, a souligné que ce projet s’inscrit dans le cadre de l’application des dispositions de la constitution et du code des communications, lesquelles stipulent que chaque personne a le droit de profiter des services de communication.
Il s’agit en outre d’ancrer le principe de la discrimination positive entre les régions, et ce, dans le cadre de l’application du quinquennat national stratégique  » Tunisie numérique « , a-t-il encore fat savoir.
L’objectif est d’appuyer l’infrastructure de communication et de renforcer les réseaux de télécommunications en fibres optiques, notamment dans les régions intérieures.
D’après Maârouf, la date de signature de la convention avec la société Tunisie Télécom, seul participant à cet appel d’offres, est prévue pour le 1er septembre 2017, alors que l’exécution du marché sera dans un délai d’un an, à compter de la date de mise en exécution du contrat.
Ainsi, a-t-il ajouté, ces zones blanches seront couvertes en réseau de télécommunications haut débit à partir de septembre 2018.
Le ministre a encore noté que le projet, qui a été lancé depuis le 15 mars 2017, permettra de favoriser l’accès aux services de télécommunications par GSM, selon les critères internationaux de la qualité, et d’assurer un accès à l’Internet à un débit minimal estimé à 4 Mégabits, outre la couverture de plusieurs régions frontalières éloignées, ce qui permettra au citoyen de profiter de ces prestations, dans les quatre coins du pays.
Maârouf a révélé, également, l’ouverture prochaine des plis relatifs à l’appel d’offres concernant l’octroi des autorisations pour l’exploitation des réseaux publics des télécommunications à Tunis, afin de favoriser des services de haut débit.

Leave a Reply