Démarrage de l’action de la police environnementale à Sousse à partir d’août 2017

Le secrétaire d’Etat chargé de l’environnement, Chokri Ben Hassan, a annoncé, mardi, que la police environnementale sera opérationnelle dans le gouvernorat de Sousse, à partir du 1er août 2017.
Il a ajouté, lors d’une séance du travail, tenue à Sousse, pour suivre la situation environnementale dans la région, que les municipalités de Sousse, Hammam Sousse, Msaken et El Kalaa El Kobra ont été choisies pour le lancement de l’action de ce corps policier, au niveau du gouvernorat.
D’après lui, cette expérience sera généralisée, en 2018, au reste des municipalités, après la fourniture des équipements nécessaires, à savoir 4 voitures au profit de 12 agents qui assureront le contrôle de la situation environnementale dans la région. 
Ben Hassine a également annoncé la prise d’un ensemble de décisions pratiques à même de garantir la protection de l’environnement. 
Le responsable a souligné que les services de l’office national de l’assainissement (ONAS) entameront, à partir du mercredi 5 juillet 2017 les travaux de curage de l’oued Halouf au niveau de la cité de l’aéroport dans la délégation de Sousse Sidi Abdelhamid afin de traiter et éliminer les odeurs nauséabondes qui s’en dégagent. Par ailleurs, à partir de la deuxième semaine du mois d’août 201, il sera procédé au changement du point de déversement des eaux assainies de l’emplacement actuel et ce, moyennant la pose de canalisations tout au long de l’oued pour le coût de 450 mille dinars avec le concours de la municipalité de la région et du ministère.
Concernant le projet d’assainissement de la zone de Chatt Mériem pour lequel a été alloué le montant de 2,5 millions de dinars, le secrétaire d’Etat a annoncé que le démarrage des travaux aura lieu au cours du premier trimestre 2018. 

Articles Recommandés: