Lancement du nouveau label de commerce équitable  » El Kahena « 

Le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche et l’Association Enda inter-arabe, ont signé, samedi à Tunis, un accord de partenariat pour appuyer le développement du label de Commerce Equitable  » El Kahena « , lequel garantira la qualité du produit et préservera l’identité de la femme rurale productive, outre l’amélioration des conditions de travail et de commercialisation de ses produits.
Le projet du commerce équitable  » El Kahena  » se basera sur la coopérative de consommateurs responsables  » le marché El Kahena « , qui sera créé prochainement. Cette coopérative veillera à obtenir le certificat de conformité de la marque  » El Kahena  » et à commercialiser les produits des agricultrices affiliées dans le réseau du commerce équitable.
 » Ces affiliées sont appelées à respecter les exigences du réseau, dont notamment éviter la spéculation, le travail avec des intermédiaires et l’emploi des mineurs « , a indiqué la responsable à l’association Enda Inter-arabe, Fatma Triki, estimant que la coopérative  » le marché El Kahena  » se présente comme un appui durable aux projets lancés par les agricultrices.
Elle a souligné que ce projet regroupera, dans une première étape, environ 70 femmes agricultrices travaillant dans le cadre des coopératives placées sous la tutelle du ministère de l’Agriculture, sur un périmètre de 60 km de grand Tunis.
Il veillera, également, à attirer de nouvelles affiliées, dans le réseau du commerce équitable, parmi les agricultrices qui ont bénéficié des interventions de Enda Inter-arabe.
Pour sa part, le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb, a souligné, que cette convention vise à appuyer les petites agricultrices et productrices rurales, ainsi qu’à les rassembler dans le cadre des coopératives de services agricoles. 
D’après lui, la convention s’inscrit dans le cadre des orientations de son département, qui visent à encourager l’économie sociale et solidaire, ainsi qu’à soutenir la femme rurale.
Taieb a estimé que la marque  » El Kahena  » poussera le Tunisien à consommer ces produits de terroir et permettra à la femme rurale de profiter de bonnes conditions de travail et de commercialiser ses produits sur une large échelle, et pourquoi pas les exporter vers des pays étrangers.
 » Les coopératives constitueront une composante essentielle pour enrichir le tissu économique et social solidaire « , a-t-il dit.

Articles Recommandés: