L’Organisation régionale des accréditeurs arabes devrait bientôt bénéficier d’une reconnaissance internationale

Le directeur général de l’Organisation arabe pour le développement industriel et des Mines (OADIM), Adil Sakr a affirmé, mercredi, que l’Organisation régionale des accréditeurs arabes (l’Arab Accreditation Cooperation -ARAC) devrait bénéficier d’une reconnaissance internationale, avant la fin de l’année 2017. 
S’exprimant à la clôture des travaux des réunions semestrielles de cette organisation, tenues du 23 au 26 juillet 2017, à Hammamet, le responsable a estimé que cette reconnaissance constituera un saut qualitatif sur le plan du travail arabe commun dans le domaine de l’accréditation et de l’amélioration de la qualité.
De son coté, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Ladhari, a estimé que la reconnaissance internationale de cette organisation, qui aura une présence permanente en Tunisie, est de nature à soutenir les efforts de raffermissement des relations économiques entre les pays arabes. Elle favorisera une plus grande intégration et permettra un meilleur accès aux marchés internationaux. 
L’Organisation régionale des accréditeurs arabes est un organisme régional créé, au sein de l’Organisation arabe pour le développement industriel et des mines, le 12 juin 2011 au Caire à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de l’Accréditation. 
Cette organisation qui compte 17 pays membres, œuvre à développer l’infrastructure dédiée à l’activité d’accréditation dans les pays arabes et à obtenir une reconnaissance internationale dans ce domaine.

Articles Recommandés: