L’UTICA s’engage à appuyer les efforts visant à mettre en place un cadre légal et sociétal convenable à l’Economie Sociale et Solidaire

L’organisation patronale s’engage à appuyer les efforts visant à mettre en place un cadre légal et sociétal adapté à l’économie sociale et solidaire (ESS), a souligné le vice-président de l’UTICA, Hichem Elloumi, ajoutant que la réussite de l’ESS est de considérer cette dernière comme un secteur tertiaire complémentaire des deux secteurs public et privé et non leur concurrent.
Elloumi a souligné, mercredi, lors de l’ouverture de la conférence nationale sur le thème  » Economie sociale et solidaire : levier de développement en Tunisie « , l’impératif de mettre en place les conditions favorables à la réussite de ce modèle économique, afin d’éviter la répétition des expériences ratées des coopératives et mutuelles créées de force sur des décisions horizontales et portant atteinte au droit à la propriété .
Le vice-président de l’UTICA a estimé que l’agriculture est l’un des plus importants domaines dans le cadre duquel peut se développer l’ESS, dans la mesure où elle favorise l’amélioration des conditions et des dispositifs du travail. Même constat pour l’artisanat et d’autres secteurs similaires.
De son côté, le président de l’UTAP, Abdelmajid Ezzar, a fait remarquer que l’ESS figure parmi les meilleures alternatives économiques disponibles pour les décideurs politiques et les acteurs économiques dans le monde.
 » L’UTAP tient à sensibiliser les agriculteurs et les pêcheurs quant à l’importance d’exercer dans le cadre des sociétés coopératives et des structures professionnelles « , a-t-il noté, ajoutant que l’ESS participera à la résolution des problématiques de la couverture sociale des agriculteurs et des pêcheurs.
Cette conférence, organisée par le ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, dans le cadre de l’application du plan quinquennal 2016-2020, en présence d’experts, de spécialistes et de cadres, a constitué une occasion pour présenter les résultats de l’étude stratégique sur l’ESS, laquelle vise à dresser un état des lieux de l’ESS en Tunisie et cerner les difficultés auxquelles elle fait face.
L’étude a permis de concevoir une stratégie nationale et un plan d’action pour la mise en place de l’ESS et la promotion de son rôle comme un pilier du développement, un facteur d’intégration économique et social et un outil pour la création de la richesse, surtout que ce secteur ne représente, actuellement, que 1% du PIB et 0,6% des emplois créés en Tunisie alors que dans d’autres pays, l’ESS représente 7% du PIB et 10% des postes d’emplois créés.

Articles Recommandés: