Sidi Bouzid: Bientôt, la fermeture de la décharge anarchique et la programmation d’une unité de recyclage des déchets.

Le ministre des affaires locales et de l’environnement Riadh Mouakher a annoncé la fermeture prochainement de la décharge anarchique à Sidi bouzid et la programmation d’une unité pilote de recyclage et de valorisation des déchets.
Le ministre qui a effectué vendredi une visite à plusieurs délégations du gouvernorat de Sidi bouzid a ajouté qu’un cahier de charge relatif à cette unité de recyclage sera publié à la fin du mois d’août, après la régularisation de sa situation foncière, depuis février 2017.
Le ministre qui a présidé un conseil régional de propreté au siège du gouvernorat de Sidi Bouzid a évoqué les obstacles qui entravent l’efficacité de l’action municipale, tels que la levée des déchets, soit 2600 tonnes de déchets levés parmi un total de 3 mille tonnes , le manque de ressources et matériels, le retard de réalisation des centres de transport et de transformation, l’irrégularité de collecte des déchets , l’absence de contrôle et le manque de communication entre les citoyens ainsi que l’absence de coopération entre les intervenants.
Mouakher a indiqué qu’une première tranche de 58 millions de dinars a été allouée à toutes les municipalités en plus d’une deuxième de 85 MD, pour les municipalités nouvellement créées, et de 30 mille conteneurs.
Le ministre a inauguré aussi le siège régional de la caisse des prêts et de soutien des collectivités locales à Sidi Bouzid qui devra aider les collectivités locales et municipalités (36 municipalités aux gouvernorats de Sidi Bouzid et Kasserine) à financer un nombre des projets et accorder des crédits d’une valeur de 10,950 MD a( Sidi Bouzid) et 14,244 MD ( Kasserine) .
Le ministre de l’environnement accompagné du secrétaire d’Etat chargé des affaires locales et de l’environnement, Chokri Ben Hassen, a pris connaissance du taux d’avancement du système de transformation d’eaux, à Lassouda (Sidi bouzid) qui a atteint 70% contre un taux de 5% pour la station d’assainissement.
Il y a lieu de signaler que le coût de ce projet, financé dans le cadre de la coopération tuniso-allemande est de l’ordre de 24 millions de dinars(MD).
La visite a concerné également le projet de réalisation d’un système de transformation d’eaux à une station d’assainissement, d’un coût de 17 MD, co-financé par l’Agence française de développement (AFD).
En outre, Mouakhar a pris connaissance du projet d’évacuation des eaux usées aux cités Ennasr , Maaref, Zouhour,17 décembre, Mourouj , Nour et Sidi Ali Ben Aoun.

Articles Recommandés: