Paris : Focus sur la Tunisie au salon du textile « Première Vision »

Lors du salon du textile « Première Vision » (PV) qui se tient du 19 au au 21 septembre 2017 à Paris, la Tunisie a été l’invité d’honneur.
Organisé pour la première fois au salon PV, le  » Focus country  » (focus pays) a choisi la Tunisie pour valoriser le savoir-faire des créateurs de mode et des industriels du textile tunisien.
« Nous avons choisi la Tunisie comme premier pays invité d’honneur à Focus country pour redonner une image à la mode tunisienne et lui faire retrouver ses lettres de noblesse dans le domaine du textile-habillement « , a déclaré, mercredi 20 septembre à l’agence TAP, la commissaire générale du salon PV Agnès Etame Yescot.
 » Focus country vise également à mettre à l’honneur les créateurs et les industriels tunisiens capables de créer leurs propres marques », a-t-elle ajouté.
Pour sa part, le coordinateur de la Fédération tunisienne du textile et de l’habillement, (Ftth), Hosni Boufaden, a déclaré que  » le Focus fait sur la Tunisie est une occasion pour montrer que la Tunisie dispose d’un grand potentiel dans l’industrie du textile et qu’elle est de retour sur le marché « .
Notons que la collection nationale dessinée par le créateur de mode tunisien Braïm Klei ainsi que d’autres marques sont exposées dans un stand de 100 mètres carrés aménagé et conçu par les organisateurs de la Fashion week Tunis.
Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, l’ambassadeur de Tunisie en France Abdelaziz Rassaa, a estimé que la Tunisie pourrait mieux se positionner sur le marché français dans le domaine du textile, moyennant l’amélioration de l’infrastructure et la logistique des transports.
L’intermédiaire dans le domaine du textile, Jean-Luc Vidal a appelé dans son intervention, les professionnels tunisiens à mettre à profit la conjoncture économique internationale pour se repositionner en Europe et récupérer une part du marché des asiatiques. Il considère que le terrain est favorable pour travailler avec les détaillants européens.
Concernant le premier vice-président de la fédération nationale du textile relevant de l’Union tunisienne du commerce et de l’artisanat (Utica), Nafâa Ennaifer, il a indiqué que le secteur du textile souffre de l’instabilité politique, de la turbulence sociale et des problèmes logistiques et administratifs. Il a ajouté que le nombre d’entreprises dans le domaine est passé de 2000 à 1700 au cours des six dernières années.  » Notre défi majeur est de résister, de rassurer les clients et repartir à la conquête des clients « , a-t-il déclaré.

Leave a Reply