Groupe Bouchamaoui : Des acquisitions en Afrique subsaharienne à l’horizon

La Holding familiale Hédi Bouchamaoui Group (HBG), du nom de son fondateur, songe à des acquisitions en Afrique subsaharienne dans les secteurs de l’agriculture et des services.

Selon le magazine Jeune Afrique Business, l’objectif est d’avoir plusieurs pieds pour rebondir, et être moins dépendant d’un seul secteur (pétrolier) et de la conjoncture économique tunisienne.

Le secteur pétrolier, dans lequel le groupe s’est lancé dans les années 70 en Tunisie, en Libye ainsi qu’en Égypte, est en mauvaise posture, avec une production quasiment à l’arrêt du fait de ses maigres découvertes et des tensions sociales persistantes dans le sud-tunisien.

A cet égard, indique la même source, HBG explore les voies d’expansion dans le solaire et l’éolien. Et se met à la recherche de partenaires européens. « Le groupe cherche activement en Europe un partenaire-expert pour investir le domaine des énergies renouvelables du solaire et de l’éolien chez lui en Tunisie, soutenu par le gouvernement, du fait de la balance énergétique déficitaire du pays », ajoute Jeune Afrique Business.

HBG est présent dans de nombreux secteurs en Tunisie, à savoir la distribution automobile avec les marques Kia et Honda, la réparation avec Speedy, les magasins d’habillement Kiabi, l’agriculture dans la région de Gabès (plantations d’oliviers et d’amandiers), ainsi que dans l’immobilier résidentiel et de bureau.

Le groupe est également actif dans la finance à travers ses participations dans l’UIB, filiale du groupe bancaire français Société Générale en Tunisie, et dans l’assureur AMI. Notons que le Conseil d’administration de la Holding est composé de Mouna, Tarek, Ouided (présidente de l’UTICA), Amel et Khaled Bouchamaoui, tous enfants de Hedi Bouchamaoui

D’après Ilboursa.com

Leave a Reply