150 Offres d’emploi à l’étranger pour les tunisiens

Plus de 150 opportunités d’embauche ainsi que de stages à l’étranger ont été présentés vendredi au profit des étudiants par une vingtaine d’entreprises internationales (de France, Algérie, Maroc et l’Egypte), lors du forum des plateformes de stage.

Organisé au siège de l’UTICA, à l’initiative de la direction générale de la rénovation universitaire (DGVR) du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ce forum a pour objectif de présenter le programme HOMERe (haute opportunité en méditerranée pour le recrutement) et la plateforme SEMSEM (services pour l’employabilité et la mobilité sous forme de stages en entreprises pour les étudiants du Maghreb et du Machrek).

Selon Wided Carpentier, présidente fondatrice d’HOMERE en Tunisie, le programme HOMERe a été lancé par le réseau méditerranéen des écoles d’ingénieurs et de management (RMEI) en France en 2014. Il est présent dans 43 pays méditerranéens.

Ce programme a ciblé, en Tunisie, 340 étudiants, en les aidant à trouver des stages adéquats à leur formation et en facilitant leur intégration professionnelle, a-t-elle ajouté, signalant que le processus de recrutement HOMERE débute au mois de septembre de chaque année.

De son côté, Zoubeir Turki, directeur général de la rénovation universitaire au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a présenté la plateforme SEMSEM.

Il a indiqué que cette plateforme a été créée depuis quatre ans dans le cadre d’un projet européen de coopération universitaire intitulé Tempus.

L’objectif de cette plateforme, a-t-il expliqué, est de faire le suivi quotidien du stagiaire au sein de l’entreprise par un encadreur académique (de l’université) et un encadreur professionnel (de l’entreprise).

Et d’ajouter que ce suivi permet d’améliorer la qualité du stage qui se présente comme un facteur déterminant pour la réussite de l’étudiant.

Selon Turki, la plateforme SEMSEM cible tous les stagiaires des écoles d’ingénieurs et ceux inscrits en master professionnel. Elle a été mise en service, depuis deux ans, au sein des universités de Jendouba et de Sousse en assurant le suivi des stages en Tunisie et à l’étranger au profit de 2500 stagiaires.

Pour sa part, Ahmed Jamoussi, représentant de UTICA, a souligné l’importance de la continuité entre la formation et l’employabilité en Tunisie. Il a appelé, dans ce cadre, à la nécessité de la conjugaison des efforts des différents intervenants pour assurer une bonne coordination.

Le représentant de l’UTICA a, en outre, évoqué l’intérêt des stages pour la préparation de l’étudiant à la vie professionnelle.

Le secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse et du Sport, Abdelkoddous Saadaoui a mis en valeur, de son côté, la liaison entre l’université et le marché de l’emploi. Cette liaison, a-t-il dit, est une nouvelle vision stratégique en faveur de la promotion de l’employabilité des jeunes qui permet la réinsertion professionnelle facile des diplômés de l’université.

En outre, l’opportunité d’un stage est bénéfique aussi bien pour les étudiants que pour les entreprises, a-t-il estimé, saluant à ce propos, l’initiative de la plateforme SEMSEM et le programme HOMERe qui redonnent confiance à la jeunesse.

D’après TAP

Leave a Reply