REMPORTER UN MARCHE PUBLIC VIA UN BON MÉMOIRE TECHNIQUE

Parmi les objectifs incontournables de chaque PME est d’augmenter son taux de transformation (nombre d’appels d’offres remportés / nombre de réponses réalisées), ceci n’est réalisable que si l’offre proposée est meilleure que celle des concurrents.

Dans les marchés publics les maîtres de l’ouvrage évaluent les offres reçues techniquement puis financièrement. La valeur technique est aussi importante que celle financière  dans la décision de l’acheteur.

L’offre technique est évaluée principalement via le mémoire technique.  Ce mémoire permet de montrer la force, le savoir faire  et la compétence de l’entreprise  devant les décideurs. Certains experts,  préconisent qu’un bon mémoire technique garantie entre 60 et 80 pour cent des chances de gagner un marché public.

Certains acheteurs publiques  exigent aux  candidats un modèle de mémoire technique à respecter dans d’autre cas  l’entreprise doit elle même élaborer celui-ci en fonction des critères techniques de jugement des offres figurant au règlement du marché, sans un cadre préétabli. C’est pour cela il est conseillé aux entreprises  d’établir un mémoire technique type et de le réajuster selon les spécificités du marché public au fur et à mesure ceci permet de gagner beaucoup temps lors de la réponse à l’appel d’offres.

Pour qu’un mémoire technique soit bien rédigé et ne pas être qualifié d’incomplet ou mal structuré, il doit respecter certaines règles, il doit être clair, simple avec un contenu synthétique.

Dans ce mémoire, tout d’abord il faut mettre en valeur la société en la présentant (mettre sa raison sociale, son secteur d’activité, son organigramme),  on doit aussi trouver le matériel humain et le moyen matériel nécessaires à l’exécution du marché en bons termes (des CV et expériences du personnel doivent être présentés avec des copies de leurs diplômes) ainsi que le planning du déroulement des prestations , les certifications reçues (les ISO obtenus)  ainsi que les références des marchés similaires exécutés (des procès verbaux de réception ou de passation faisant foi ).

 La liste des documents à mettre dans le mémoire technique n’est pas exhaustive mais tout document mis doit être utilisé pour rassurer l’acheteur public sur la capacité financière de l’entreprise à réaliser le projet, de démontrer que l’entreprise a compris l’enjeu que représente le marché via sa méthodologie, qu’elle est bien consciente des risques éventuels possibles lors de l’exécution et que avec son savoir faire le projet va être réalisé dans le délai prévu et selon les règles de l’art.

L’efficacité du mémoire technique peut aussi être notée quand un concurrent présentant des prix plus cher remporte le marché ce ci prouve que sa mémoire technique était meilleure, c’est pour cela certaines entreprises font recours à des experts pour évaluer leurs mémoires techniques.

Finalement, un mémoire technique bien présenté soit en forme soit en fond ne peut être qu’un atout non négligeable pour remporter un marché public.

CM

Articles Recommandés: