Dangereuse envolée de l’inflation à 6,4%, au cours du mois de décembre 2017

Le taux d’inflation poursuit sa dangereuse escalade atteignant 6,4%, au cours du mois de décembre 2017, contre 4,2% en décembre 2016, 4,1% en 2015 et 4,8% en 2014, (l’année de base étant 2010), d’après les dernières statistiques publiées par l’INS.
Au cours de l’année dernière, ce taux a connu des augmentations successives allant de 4,6% en janvier à 5% au mois d’avril, suivi d’une stabilisation à 4,8%, aux mois de mai et juin, puis d’une importante hausse de 6,3%, durant le mois de novembre. 
L’économie nationale sombre, ainsi, dans une spirale inflationniste qui ne semble pas prête de s’arrêter, surtout avec l’entrée en vigueur de la Loi de Finances 2018 et son nouveau lot d’augmentations des prix. Un responsable de l’INS avait déclaré à l’agence TAP, que la hausse des prix des produits de consommation, due à l’augmentation de la TVA en 2018, entrainera une aggravation de l’inflation, d’au moins 1 point, par rapport aux niveaux moyens de l’inflation enregistrés en 2017. 
Certains analystes estiment même que, conjuguée à la poursuite de la dépréciation du dinar, l’inflation pourrait atteindre 8 à 9%, durant cette année. 
Progression de 7,1% des prix de produits libres contre 3,9% pour les prix administrés
Il est important de signaler que le taux d’inflation sous-jacente (ISJ)  » hors alimentations et boissons et hors énergies » a atteint à un niveau de 5,7%. Sur un an, les prix de produits libres ont progressé de 7,1%, contre 3,9% pour les prix administrés. Les produits alimentaires libres ont cru de 9,7%, contre 0,8% pour les produits administrés.
La ventilation détaillée des résultats du taux d’inflation de l’année 2017, fait état d’une hausse des prix des produits alimentaires et boissons de l’ordre de 8,3%, due essentiellement, à un renchérissement des huiles alimentaires de 20%, des légumes de 11,9%, des fruits de 9,9%, des poissons de 8% et des viandes de 7,6%. Les prix des boissons ont augmenté de 4,1%, sous l’effet de l’accroissement des prix des eaux minérales, boissons gazeuses et jus de fruits de 4,4% et des prix des cafés et thé de 3,4%. 
La même tendance haussière a caractérisé les prix des boissons alcoolisées et tabac ayant évolué de 12,3% en glissement annuel, suite à l’enchérissement du tabac de 13,1% et des boissons alcoolisées de 2,7%. 
Idem pour les prix des articles d’habillement et chaussures qui ont progressé de 6,7% en glissement annuel, en raison de l’augmentation des prix des chaussures de 5,2%, des vêtements de 7,4%, des tissus de 5,4% et des accessoires de 6,3%. 
Le groupe  » Logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles  » n’a pas été, non plus, épargné par ces augmentations (+ 4,2% en glissement annuel), du fait de la hausse des loyers de 4,3%,des tarifs d’entretien des logements de 10,6% et des tarifs de l’électricité et gaz de 2,9%. 
Les prix du groupe  » Meubles, articles de ménage et entretien du foyer  » se sont aussi, accru de 5,7% durant l’année 2017, suite à l’augmentation des prix des meubles, tapis et autres revêtements de 4,5% , des prix des appareils ménagers de 5%, des prix de verrerie, vaisselle et ustensiles de 9,9% et des prix des biens et services d’entretien courant du foyer, de 6,7%. 
Pour les prix du groupe santé, ils ont enregistré une élévation de 4,2%, suite à la hausse des prix des médicaments de 2,5% et des prix des services ambulatoires privés de 7,4%. 
Des hausses de prix sont également, observées au niveau des tarifs du groupe transport de 5,9%, suite à l’augmentation des prix de véhicules de 9,6%, des dépenses d’utilisation des véhicules de 6,3% et des services de transport de 0,4%. 
De même, les prix du groupe communication ont cru de 2,1% en glissement annuel, suite au relèvement des prix des services postaux de 33,5%, du matériel de téléphonie de 4,3% et des prix des services de téléphonie et internet de 1,3%. 
Sur un an, les prix du groupe enseignement ont progressé de 6%, du fait de l’évolution des tarifs de l’enseignement préscolaire et de base et de l’enseignement secondaire respectivement de 6,5% et 8,1% et des prix des fournitures scolaires de 11,4%. Les prix des manuels scolaires ont pour leur part, connu une stabilisation. 
Augmentation, également, des tarifs des services de restauration et hôtels de7%, résultant de la hausse des prix des services restaurants et cafés de 7,4% et des services d’hébergement de 4%. Les prix des autres biens et services sont en hausse de 6%, sous l’effet de la progression des prix des soins personnels de 7,6% et des prix des assurances-voiture de 7,3%. 
Hausse de 0,4% de l’indice de prix à la consommation en décembre 2017 
———————————————————
En décembre 2017, l’indice de prix à la consommation a évolué de 0,4%, par rapport au mois de novembre 2017, et ce en raison notamment de l’enchérissement du groupe alimentation et boissons de 0, 3%, suite à l’augmentation des prix des volailles de 4,2% et des poissons frais de 2,1%. 
De même, les prix des articles d’habillement et chaussures ont progressé de 1,3% ( les prix des vêtements ont augmenté de 1,4% et des chaussures de 1,1%).
Des hausses des prix ont été également, observées au niveau des prix des voitures de 1,2% et au niveau des prix des dépenses d’utilisation des véhicules de 0,6%.
De plus, les prix du groupe meuble, articles de ménage et entretien du foyer ont évolué de 0,5%, suite à la hausse des prix des appareils ménagers de 0,6% et des prix de verrerie, vaisselle et ustensiles de 0,9%.

Leave a Reply