Les structures élues de l’UTAP appelées à faire de l’agriculture une locomotive de développement

Les structures élues de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), sont appelées à l’avenir à faire du secteur agricole, une locomotive de développement alors que 30% de la production agricole nationale sont perdues selon certaines données, a affirmé samedi, le présidant de l’organisation Abdelmajid Ezzar.
L’agriculteur croule sous le poids des dettes et le taux d’intérêts des crédits qu’il est obligé de rembourser varie entre 9 % et 12% et peut atteindre 20% si on inclut les intérêts du retard, a-t-il ajouté lors de la tenue, du dixième congrès de l’UTAP à Monastir. 
Le peu d’intérêt accordé au secteur agricole consitue un problème social et économique car la régression de l’agriculture entrainera un effondrement de l’économie, a-t-il averti, notant que le secteur a connu des décennies de marginalisation d’où l’accumulation des problèmes et le désinteressement des jeunes de l’activité agricole.
Et d’ajouter que seulement 6% des jeunes de moins de 35 ans exercent une activité agricole tandis que la moyenne d’âge des 65% des autres opérateurs dans le secteur dépasse les 50 ans.
Dans un contexte pareil et au regard de l’impact des changements climatiques et de la détérioration de l’agriculture, nous ne pouvons pas parler de sécurité alimentaire, a-t-il dit. 

Leave a Reply