Cinq projets attirent l’attention des investisseurs français

 » Cinq projets d’investissement dans le Sud de la Tunisie ont attiré l’attention des investisseurs français à Lille et Saint-Brieuc « , déclare à l’agence Tap vendredi, à Paris, le Président directeur général du Pôle industriel et technologique de Gabès (Pol.i.tech) Mohamed Razak Jeday.
 » La campagne de promotion s’est déroulée le 13 mars à Lille, le 14 mars à Saint Brieuc et se clôture ce vendredi à Paris « , explique le Pdg de Pol.i.tech Gabès, lors de la matinée de promotion des investissements dans les gouvernorats du Sud, organisée à l’ambassade de Tunisie à Paris.
A cet égard, un projet commun de recherche et de développement du jus de grenadier ainsi que ses applications dans les domaines pharmaceutique et cosmétique sera déposé, au plus tard le 18 avril 2018, en partenariat avec des investisseurs français et espagnols, pour obtenir un financement européen, a-t-il dit.  » Un deuxième projet a également attiré les investisseurs lillois. Il s’agit de la création d’une unité de traitement et de valorisation des déchets des travaux publics « .
Le Pdg de Pol.i.tech Gabès souligne que des échanges avec le président du French Tech du Haut de France ont eu lieu pour le développement des Start Up à l’international. Et de préciser :  » Une signature de convention entre une société spécialisée dans le conseil et les études dans le domaine de l’environnement et l’Ecole nationale d’ingénieurs de Gabès a eu lieu « .
Quant aux rencontres tenues à Saint-Brieuc, elles ont identifié trois projets. Il s’agit, selon Jeday.de la production de la menthe biologique et la valorisation des ses dérivés pour l’industrialisation des produits cométiques et pharmaceutiques, la production de floculant pour améliorer la qualité du phosphate et la création de projets dans les énergies renouvelables « , précise Mohamed Razak Jeday.
A rappeler que les douze projets proposés sont répartis sur les gouvernorats de Gabès, Gafsa, Médenine et Tozeur. Les opportunités d’investissement à Tozeur sont axées sur le conditionnement de dattes bio et la production de sucre à base de dattes.
pour améliorer la qualité du phosphate et la création de projets dans les énergies renouvelables « , précise Mohamed Razak Jeday.
A rappeler que les douze projets proposés sont répartis sur les gouvernorats de Gabès, Gafsa, Médenine et Tozeur. Les opportunités d’investissement à Tozeur sont axées sur le conditionnement de dattes bio et la production de sucre à base de dattes alors que les opportunités d’investissement à Médenine se trouvent dans la production de sulfate de magnésium hydraté et de chlorure de potassium.
Quant aux projets offerts à Gafsa, ils concernent notamment, la valorisation des pneus usagés, la production des fruits secs (les pistaches) grillés et emballés, la production d’huile d’olive et les alimentaires conditionnés. Le gouvernorat de Gabès présente des projets de culture de menthe biologique, la production de jus de fruits et de grenadier, la valorisation des huiles de friture pour la production de bio carburants et le recyclage des déchets des travaux publics.
Pour l’ambassadeur de la Tunisie à Paris, Abdelaziz Rassâa il faut se positionner davantage à l’échelle internationale.

Leave a Reply