La BCT s’attend à une inflation moyenne à hauteur de 7,2%, pour toute l’année 2018

La BCT s’attend à un taux moyen d’inflation à hauteur de 7,2%, pour toute l’année 2018. Ce taux régressera en 2019 pour se situer entre 5 et 6% « , a affirmé jeudi, la directrice de la politique monétaire à la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Rim Kalsi , lors d’une conférence de presse, tenue au siège de l’Institut d’émissions, sous la présidence du nouveau gouverneur Marouan Abassi.
Le taux d’inflation, enregistré en février 2018 (7,1%) n’a pas été atteint depuis deux décennies. Il suscite des inquiétudes puisqu’il affecte aussi bien le pouvoir d’achat du consommateur que l’économie du pays, a-t-elle dit.
 » Ainsi, il nous a été indispensable de réagir et faire face à ces pressions inflationnistes à travers l’augmentation du taux directeur de la BCT de 75 points de base (le portant à 5,75%) « , a ajouté la directrice, rappelant que ce taux a été révisé à la hausse 4 fois depuis septembre 2011 (de 3,5% à 5,75% actuellement),  » ce qui a permis en quelques sortes de maîtriser cette inflation, sinon elle aurait été plus alarmante « .
D’après Kalsi, nous risquons de faire face à une inflation conjoncturelle non contrôlée et de voir les taux inflationnistes passer à de nouveaux paliers plus graves (au-delà de 7%) si nous ne réagissons pas de cette manière.
Elle a rappelé qu’une mesure pareille d’augmentation du taux directeur a été prise en 2015, ce qui a permis de contenir l’inflation à 3,7% en 2016, alors qu’elle était aux alentours de 4,9% en 2015.
La responsable a noté que cette inflation est le résultat de la dépréciation du dinar, face à la hausse des prix des matières premières et des hydrocarbures sur le marché international, lesquels constituent des composantes essentielles de la production.
L’inflation enregistrée dans la zone euro (environ 1,5%), principal fournisseur et client de la Tunisie a aggravé encore la situation, engendrant une inflation importée pour le pays, selon ses propos.

Leave a Reply