Le bureau exécutif de l’UTICA examine les problémes du secteur de l’artisanat

L’examen de différents problèmes du secteur de l’artisanat, notamment la formation, le financement des projets, la contrefaçon et la contrebande a été au centre de la réunion du bureau exécutif de l’Union tunisienne de l’industrie du commerce et de l’artisanat (UTICA), tenue vendredi, à Tunis.
Selon un communiqué de l’organisation patronale, la réunion a également, porté sur les problématiques afférentes à l’exportation des produits de l’artisanat, aux villages artisanaux et à la participation aux foires.
Le président de l’UTICA Samir Majoul a souligné lors de la réunion à laquelle a assisté la ministre du Tourisme et de l’Artisanat Salma Elloumi Rekik, l’importance de l’innovation dans le secteur et ses différents métiers évoquant la nécessité d’encourager les jeunes à s’interesser à ce secteur en vue de garantir la continuité et sauver des métiers menacés de disparition, et partant préserver le patrimoine. Il a appelé à lutter contre la contrefaçon qui a porté préjudice au secteur.
De son coté, Salah Ammamou membre du bureau exécutif national et président de la Fédération nationale de l’artisanat a présenté une étude réalisée sur la restructuration du secteur de l’artisanat et des petits métiers, donnant un aperçu sur l’état de lieu et les conditions de sa promotion.
Pour sa part, la ministre du tourisme a souligné les capacités du secteur en matière d’emploi, t de création de nouveaux projets et d’exportation, rappelant que le ministère a élaboré en partenariat avec les professionnels un plan national de l’artisanat (2018-2022), qui vise à développer le secteur, en favorisant l’innovation et la créativité.

Leave a Reply