Attribution de 8 nouveaux permis de pêche du thon rouge

Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a attribué 8 nouveaux permis de pêche du thon rouge, au titre de l’année 2018, conformément aux dispositions des textes juridiques en vigueur régissant la filière des thonidés, et en particulier les décisions de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT).
Ces permis se répartissent entre trois gouvernorats : Médenine (3),Gabès (2) et Monastir (3). Le quota annuel de chaque embarcation de pêche est fixé à 35 tonnes au titre de 2018. Ils ont été accordés suite à un tirage au sort effectué mardi après-midi, au siège du ministère en présence des représentants des gouvernorats, des commissariats régionaux au développement agricole, de l’UTAP et d’un huissier notaire.
Le ministère de l’agriculture délivrera au cours de trois prochaines années, 20 nouveaux permis, suite à l’augmentation du quota de la Tunisie, soit huit permis en 2018, six, en 2019 et six encore en 2020. Ces permis seront accordés par tirage au sort.
L’octroi des permis est fixé par des conditions techniques et réglementaires pour l’obtention d’un quota annuel individuel de pêche du thon rouge qui déterminera l’engagement de la Tunisie, à respecter les principes de la conservation de la richesse halieutique.
Le directeur général de la pêche et de l’aquaculture, Ridha Mrabet, a indiqué à l’agence TAP que cette initiative vise à faire bénéficier de nouvelles embarcations de la pêche du thon rouge au cours des trois prochaines années (2018/2019/2020), étant donné l’augmentation du quota national qui atteindra 2665 tonnes en 2020 et ce sur la base d’une répartition équitable et de la discrimination positive entre les régions.
Le tirage au sort a été effectué en vue de garantir la transparence dans l’octroi des permis de pêche du thon rouge loin du favoritisme et des traitements de faveur. Plusieurs critères et conditions ont été adoptés dans la réception des dossiers conformément aux dispositions des textes juridiques en vigueur, régissant la filière des thonidés, et en particulier les décisions de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT), à laquelle la Tunisie a adhéré en 1997, a-t-il ajouté.
La commission a reçu 49 dossiers de candidature de marins pêcheurs du gouvernorat du Monastir, 11 dossiers du gouvernorat de Gabès et 15 de Médenine dans les délais fixés (3 avril).
Pour le gouvernorat de Gabès, 8 dossiers ont été acceptés et trois rejetés. En ce qui concerne le gouvernorat de Monastir, 36 dossiers ont été approuvés contre 14 pour le gouvernorat de Médenine.

Leave a Reply