Coup d’envoi de nouveaux projets hydrauliques à Siliana

Les travaux d’approvisionnement de 5000 habitants des zones rurales et montagneuses de la délégation de Bargou (Siliana) en eau potable ont démarré mardi, moyennant 300 mille dinars, outre le demarrage de l’exploitation d’un puits profond à Raanine (Siliana sud), a constaté un journaliste de TAP.
Le premier projet, dont le coup d’envoi a été donné par le secrétaire d’Etat chargé des ressources hydrauliques Abdallah Rabhi, s’étend sur 6 Kilomètres à partir de la zone de Sejja jusqu’à la délégation de Siliana Sud pour garantir 8 litres supplémentaires par seconde.
Ce projet, qui permettra de répondre aux besoins des agglomérations où la distribution est interrompue à cause de la baisse des ressources en eau conventionnelles suite à 3 années successives de sécheresse, est réalisé dans le cadre de la coopération entre le commissariat Régional de Développement Agricole et la Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux.
Quant au deuxième projet, il porte sur le démarrage de l’exploitation du puits profond à Raanine à la délégation de Siliana Sud qui fournira 10 litres d’eau par seconde à 250 familles moyennant 263 mille dinars.
Intervenant aux travaux du conseil régional de l’eau de Siliana, Rabhi a annoncé la programmation de la réalisation de deux autres projets à Siliana à savoir l’augmentation de la capacité de stockage de barrage de Siliana de 16 millions mètres cubes moyennant 6 Millions de Dinars (MD) et le lancement des travaux de réalisation de deux barrages collinaires sur les oueds de Haloufa et Dmaim moyennant 5,5 MD.
Il convient de noter que 30 mille familles dans les zones rurales souffrent de l’absence de l’approvisionnement en eau à cause de la faiblesse des ressources, la mauvaise gestion des groupements hydrauliques, le raccordement anarchique aux conduites d’eau et l’augmentation des dettes.
Selon le secrétaire d’Etat, 150 MD sont alloués à la protection des ressources naturelles hydrauliques dans cinq gouvernorats (Kairouan, Sidi Bouzid, Kasserine, Gafsa et Siliana) outre le lancement d’une étude sur le transfert des eaux du Nord au gouvernorat de Siliana, lequel projet devrait coûter 1500 MD.

Leave a Reply