La TRANSTU réagit à la décision de l’URT de Ben Arous d’observer une grève les 19 et 20 juillet, sur les lignes de bus de la région

Réagissant à la décision de l’Union régionale du travail de Ben Arous, d’observer une grève les 19 et 20 juillet courant au niveau du réseau de lignes de bus dans le district de Ben Arous, le chargé de la communication à la TRANSTU, Mohamed Chamli a affirmé à l’agence TAP que les revendications de cette structure régionale ne peuvent être examinées que dans le cadre des prochaines négociations sociales.
Il s’agit d’après lui, d’une question sectorielle qui ne peut être examinée sur le plan régional, affirmant que les revendications de l’union régionale du travail de Ben Arous portent sur la revalorisation des heures supplémentaires et visent à faire bénéficier les agents qui ont travaillé en tant que contractuels à la TRANSTU avant 2011 et qui ont été ensuite, intégrés dans la société sur décision administrative, de compensations financières pour leurs périodes de contrat.
Il a encore, précisé que plusieurs séances de conciliation ont été tenues depuis avril 2018, à ce propos dont la dernière a eu lieu mercredi matin entre les représentants du ministère du transport, de la TRANSTU et de l’Union régional du travail de Ben Arous, sous la présidence du premier délégué de la région, mais n’ont pas abouti à un accord.
La TRANTU a précisé dans un communiqué publié mercredi qu’elle a déployé tous les efforts pour éviter cette grève, appelant toutes les parties à faire prévaloir l’intérêt général.

Leave a Reply