Lancement des Journées de formation au profit des bénéficiaires de la 2ème étape du programme  » Nouvelle génération de promoteurs « 

Le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui a annoncé, mardi, à la Cité de la Culture de Tunis, le lancement des Journées de formation au profit des bénéficiaires de la deuxième étape du programme  » Nouvelle génération de promoteurs  » dans les domaines de l’équipement, de la maintenance des routes et de l’environnement.
« La deuxième étape de ce projet qui s’inscrit dans le cadre du plan national pour l’emploi permettra la formation de 123 nouveaux porteurs de projets, parmi les diplômés du supérieur. Laquelle formation sera assurée par des experts de la Banque mondiale et elle aura pour objectif d’aider ces jeunes à lancer leurs projets dans le domaine de la maintenance ordinaire des routes », a-t-il précisé.
Le ministre a, par ailleurs, souligné que  » ce programme réalisé conjointement par les ministères de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, des Affaires locales et de l’environnement et celui des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, favorise l’initiative privée et la création d’emplois, à travers l’octroi de marchés publics directs aux entreprises nouvellement créées sur une période de 3 ans, pour les aider à se frayer un chemin sur le marché « .
De son côté, Ibtissem Bouatay, chargée de mission au ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire et responsable du programme « Nouvelle génération de promoteurs », a affirmé la réussite de la première étape, lancée en 2016 et ayant permis à 92 diplômés du supérieur de créer leurs entreprises dans le domaine de la maintenance ordinaire des routes et de bénéficier de marchés par voie de négociation directe, sur une période de 3 ans, renouvelables « .
Bouatay a, en outre, fait savoir que l’évaluation, faite par le ministère, des entreprises créées grâce à ce programme fait état de leur réussite et de leur contribution à la création d’emploi.
« La deuxième étape du programme permettra la création d’un nouveau lot d’entreprises qui seront financées par la BTS, ce qui portera le total des entreprises lancées grâce à ce programme à 215, et le nombre des emplois créés à 1300, fin 2018 », a-t-elle aussi précisé.
Pour sa part, Nabil Samir, consultant, économiste des transports à la Banque Mondiale (BM), a indiqué que l’institution mondiale se déploie actuellement à fournir l’assistance technique aux compétences tunisiennes dans tous les domaines, et particulièrement celui des routes, à travers la mobilisation de ses experts dans le cadre des différents programmes de formation.

Leave a Reply