Le ministère du Commerce propose une refonte totale du régime des subventions dans le cadre de la loi de finances 2019 (Omar El Behi)

« L’Etat gagnerait à renoncer à la subvention des produits de base et à s’orienter vers la subvention des revenus pour éviter le gaspillage et réduire l’usage des produits subventionnés pour des raisons commerciales », a laissé entendre, vendredi, le ministre du Commerce, Omar Béhi.
Et d’ajouter, « le régime actuel des subventions n’a pas permis de cibler, d’une manière efficace, les bénéficiaires et a mené à un ensemble de dérives, dont la pénurie des produits de base, la spéculation, le gaspillage et autres ».
Le ministre, qui intervenait aux travaux de la Conférence nationale sur les orientations économiques et sociales de la loi de finances 2019, a précisé qu’il s’agit d’une réforme qui pourrait aider à « tirer le tapis sous les pieds des contrebandiers des produits subventionnés et aussi à maitriser le déficit commercial et développer le commerce intérieur ».
« 23% des produits de base subventionnés ne bénéficient pas aux ménages et 7% de la subvention profite aux familles nanties », a-t-il rappelé.
Le montant de la subvention des produits alimentaires de base est passé de 730 millions de dinars (MD) en 2010 à 1500 MD en 2017, ce qui représente 1,7% du PIB, 5% du budget de l’Etat et 26% des dépenses de développement.

Leave a Reply