250 mille familles rurales bénéficieront du Projet de gestion intégrée des paysages forestiers (Samir Taieb)

250 mille familles rurales, soit près d’un million de personnes, vont bénéficier du Projet de gestion intégrée des paysages forestiers dans les régions les moins développées du nord-ouest et du centre ouest du pays, a indiqué, vendredi, le ministre de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb.
Et d’expliquer, à l’occasion du lancement officiel de ce projet que  » les femmes représentent la moitié des bénéficiaires directs de ce projet, alors que le tiers des bénéficiaires sont des jeunes de moins de 35 ans. Ces bénéficiaires participeront à la gestion des ressources forestières et des pâturages dans les zones ciblées « .
Le ministre a, par ailleurs, souligné que  » ce projet repose sur le principe de complémentarité entre les systèmes agricoles, forestiers et de pâturage dans les régions prioritaires « , précisant que  » les zones d’intervention ont été identifiées selon des critères environnementaux et socio-économiques préétablis « .
Toujours selon lui  » la modernisation du domaine forestier nécessite la mise en place d’un modèle économique juste et équitable, capable de générer les richesses, tout en préservant l’environnement et les systèmes écologiques forestiers et les pâturages confrontés aux problèmes de rareté des ressources naturelles et de changements climatiques « .
Taieb a, en outre, estimé nécessaire de mettre en place des mécanismes de valorisation des richesses forestières et d’optimisation de leur gestion, se basant sur des statistiques précises concernant les différentes composantes du paysage forestier. Il a, aussi, évoqué l’importance de moderniser la réglementation en vigueur vers plus de justice sociale et économique.
Une exposition de produits agricoles et forestiers des 8 gouvernorats bénéficiaires du projet a également été organisée.

Leave a Reply