Inauguration de la 13ème édition du salon international de l’investissement agricole et de la technologie, SIAT 2018

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche Samir Taieb, a inauguré, mercredi, la 13ème édition du salon international de l’investissement agricole et de la technologie (SIAT 2018), qui se tient du 10 au 13 octobre 2018, au palais des expositions du Kram, à Tunis, sur le thème  » Vers une agriculture intelligente « , à l’initiative de l’Agence de promotion des investissements agricoles (Apia)
Il a, à cette occasion, souligné  » l’importance de cet évènement qui constitue l’une des composantes essentielles du paysage agricole et consacre l’orientation vers la valorisation de la recherche scientifique et des progrès technologiques dans ce domaine. Il constitue également un espace d’ouverture sur les expériences étrangères en la matière « .
Toujours, selon le ministre, « ce salon accueillera près de 250 exposants, représentant 13 pays. Les ministres jordanien et équato-guinéen de l’agriculture ont également fait le déplacement pour assister à cette manifestation. Deux conventions de partenariat seront signées, vendredi, avec la Jordanie et la Guinée Equatoriale pour un partenariat plus développé dans le domaine agricole « .
Taieb a également fait savoir  » qu’un espace gratuit sera réservé aux femmes agricultrices de Nabeul dans le cadre de la solidarité nationale avec ce gouvernorat sinistré à cause des dernières inondations « .
Il a indiqué qu’une exposition des productions des femmes rurales aura également lieu du 13 au 17 octobre 2018 à l’avenue Habib Bourguiba.
Taieb a, par ailleurs, déclaré que  » l’édition 2018 du SIAT donne la priorité aux jeunes agriculteurs utilisant les technologies et les solutions innovantes qui constituent l’avenir de l’agriculture « , évoquant  » le lancement d’un programme de formation tuniso-coréen sur l’utilisation des drones dans le domaine agricole « .
Interrogé sur la crise de la filière laitière, le ministre a affirmé que  » la Tunisie a atteint son autosuffisance dans tous les produits agricoles, exception faite des céréales et que l’importation de quelques produits répond généralement à des besoins conjoncturels générés par une baisse conjoncturelle de production (période de basse lactation…) « .
Il a nié l’existence d’une crise au sein de la filière laitière, estimant que  » certains intervenants dans cette filière veulent transformer les difficultés conjoncturelles en crise à travers des pratiques comme le monopole « .
Il est à noter, qu’outre l’espace d’exposition qui s’étale sur 10 000 m2, ce salon abritera également un forum international sur  » L’agriculture numérique au service de l’agriculture  » qui débattra des meilleurs moyens d’adapter le secteur agricole aux mutations technologiques.
Une journée de partenariat agricole se tiendra également, jeudi 11 octobre 2018, en marge de ce salon avec la participation de 20 investisseurs étrangers et 30 investisseurs nationaux intéressés par des partenariats public-privé dans le domaine agricole.
Dans le cadre de cette journée, 3 projets de partenariats agricoles réalisés durant les deux dernières années (un projet tuniso-suisse, un projet tuniso-qatari et un projet tuniso-omanai), qui ont été identifiés selon des critères objectifs d’efficacité seront primés.
En marge du salon, l’Apia organise également, du 11 au 13 octobre 2018, une exposition des dernières technologies utilisées dans le domaine agricole. 15 nouvelles technologies se rapportant aux domaines de l’irrigation, de la nanotechnologie, de la lutte contre les maladies des plantes, de l’élevage…seront exposées aux agriculteurs tunisiens.
Un concours relatif à l’utilisation des nouvelles technologies dans le domaine agricole se tiendra le 12 octobre 2018.

Leave a Reply