La SFI accorde à Attijari bank Tunisie un pret de 40 millions d’euros

 » La Société financière internationale(SFI), membre du Groupe de la Banque mondiale a signé, mardi, avec Attijari bank Tunisie, une convention de prêt subordonné de 40 millions d’euros (soit l’équivalent de 130,25 millions de dinars) afin de renforcer les fonds propres et accroître les capacités de prêt de la banque « , selon un communiqué publié, par la SFI.
Ce prêt va permettre à Attijari bank Tunisie de développer davantage le volume de ses financements à long terme pour accompagner des projets en faveur des petites et moyennes entreprises(PME), et contribuer ainsi aux efforts du gouvernement pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables et réduire la facture énergétique, précise la même source.
Et d’ajouter que ce financement s’inscrit, également, dans une stratégie plus globale de la SFI qui vise à soutenir les investissements transfrontaliers d’institutions financières de la région afin de contribuer au développement du secteur privé et au renforcement de l’inclusion financière.
 » Grâce aux nouveaux fonds alloués par SFI ainsi qu’à notre connaissance des besoins des entreprises, nous pourrons étendre notre action pour les conseiller sur le financement de projets d’énergie durable et aider les PME locales à se développer « , a déclaré Hicham Seffa, le directeur général d’Attijari bank Tunisie.
Il a fait savoir que la SFI et Attijari bank Tunisie ont initié leur partenariat en 2017 par un projet de conseil sur le potentiel de la digitalisation des services et la création de nouveaux produits.
De son coté, le responsable de la SFI en charge des institutions financières de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Kudret Akgun a déclaré que  » le marché tunisien du financement de l’énergie durable est encore naissant mais regorge de potentiel « .
Et d’ajouter que  » SFI s’est engagée à soutenir les institutions financières privées de la région qui contribuent au développement des activités de leurs clients tout en respectant la planète.
 » C’est en effet essentiel pour construire un avenir plus respectueux de l’environnement tout en favorisant une croissance inclusive et durable « , a-t-il encore fait savoir.

Leave a Reply