Célébration de la fête nationale de l’arbre dans les différentes régions du pays

Les différentes régions de la Tunisie ont célébré, dimanche, le 61ème anniversaire de la fête de l’arbre sous le signe  » développement des forêts, partenariat et investissement « .
Des campagnes de boisement et des activités de sensibilisation ont été menées pour faire connaître la portée du développement du couvert végétal et la contribution à l’enrichissement des ressources forestières dans le pays.
A Sidi Bouzid, la fête présidée par le ministre auprès du chef du gouvernement, chargé de l’immigration et des Tunisiens à l’étranger, Radhouane Ayara a été axée sur la présentation du programme du boisement forestier et pastoral dans la région, l’évaluatiobn de ses résultats et au passage en revue des efforts déployés pour encourager la plantation d’arbres. La région dispose de trois pépinières forestières dont la capacité de production s’élève à 2,5 millions de plants.
Les efforts consentis dans cette région ont contribué à l’extension des espaces verts dans les zones urbaines à 17,13 m2 pour chaque habitant dépassant ainsi la moyenne à l’échelle nationale établie à 16,23 m2 par personne.
A Gabès, 700 plants d’arbres de différents types ont été plantés aux environs de l’Aéroport de Gabès Matmata afin de protéger ce site de la désertification. Le ministre auprès du chef du gouvernement, chargé des relations avec les Instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’homme, Mohamed Fadhel Ben Mahfoudh, qui prenait part à la célébration de la fête de l’arbre dans la région, a saisi cette occasion pour prendre connaissance des actions entreprises par la direction forestière relevant du commissariat régional au développement agricole, afin de renforcer le couvert végétal.
Ainsi les six pépinières de la région ont produit cette année 6 millions de plants pastoraux et forestiers et des plants d’ornementation, dont 250 mille plants ont été consacrés à la célébration de la fête de l’arbre.
A l’entrée sud de la ville de Hergula (gouvernorat de Sousse), le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Laâdhari, a donné le coup d’envoi au programme du boisement forestier et pastoral dans la région pour la saison 2018-2019, qui couvre 139 hectares (ha) répartis entre 65 ha pour des arbres pastoraux et 74 ha pour des arbres forestiers.
Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie des Petites et Moyennes entreprises chargé des petites et moyennes entreprises Habib Debbabi a présidé une cérémonie de plantation de 500 arbres d’ornementation à la faculé des sciences, dans le cadre d’un programme mis en place par la municipalité de Gafsa pour l’aménagement et le boisement d’une superficie d’environ 5 hectares.
Le chargé de la direction des forêts Ahmed Mliki a indiqué que le programme de la célébration régionale de la fête nationale de l’arbre comprend, cette année, dans le gouvernorat de Gafsa, la production de 375 mille plants d’arbres d’ornementation, des arbres forestiers et pastoreux et leur mise à la disposition des municipalités, des entreprises et des citoyens en vue de leur planation tout au long de la saison de boisement.
Le secrétaire d’Etat a, également, pris connaissance du projet d’aménagement du parc national à Djbel Orbata, financé par la Banque africaine de développement (BAD) pour un montant de deux millions de dinars, lequel comprend la création d’un musée écologique et le financement de petits projets.
Le projet de boisement forestier et pastoral pour la saison 2018-209, prévu dans la région et assuré par les directions des forêts et de la conservation de l’eau et du sol (CES) ainsi que l’Office de l’élevage et des pâturages, comprend le boisement de 1010 ha dont 360 ha de plantations sylvo-pastorales, 500 ha de figues de barabarie et 150 ha d’arbres forestiers.
Dans le gouvernorat de Bizerte, 500 mille plants sur un total d’environ 1,5 million de plants produits dans les pépinières de la région seront plantés à l’occasion de la fête de l’arbre qui a été présidée par la ministre de la formation professionnelle et de l’emploi Saida Lounissi dans la région de Oued Bouraoui dans la Imada El Bassabis (délégation de Sejnane), qui a vécu plusieurs incendies en 2017, lequel ont détruit près de 300 ha.
La ministre a mis l’accent, à cette occasion, sur l’importance d’investir dans les forêts et le secteur de l’économie verte en général, un secteur prometteur à même de résorber le chomâge parmi les jeunes, évoquant, à ce propos, le projet de la plateforme pilote des métiers verts à Bizerte qui se poursuivra en 2019.

Leave a Reply