Il serait très difficile de réduire le déficit budgétaire à 3,9% en 2019″ (Conseiller fiscal)

Il serait très difficile de réduire le déficit budgétaire à 3,9% en 2019, contre 4,9% en 2018″, a déclaré le conseiller fiscal, Mohamed Salah Ayari, samedi, à Tunis.
Il a expliqué lors d’une conférence, organisée au Centre de l’Etude de l’Islam et de la Démocratie (CSID), sur le projet de la Loi de Finances 2019, que la Loi de finances n’a pas prévu des mesures permettant de renforcer les recettes fiscales.
Ayari a ajouté que la Tunisie aurait du chercher à rembourser ses dettes contractées par les Recettes de finances, dont la valeur s’élève à 8200 millions de dinars (MD), au lieu de s’orienter vers le marché financier international pour mobiliser 500 millions euros, soit l’équivalent de 1650 MD.
Evoquant la mesure annoncée par le chef du Gouvernement, Youssef Chahed, relative à la réduction des prix des voitures populaires à moins de 20 mille dinars, contre 32 mille dinars actuellement, le conseiller fiscal a affirmé que cette décision s’inscrit dans le cadre de la campagne électorale pour l’année 2019.
D’après lui, l’application de cette mesure serait difficile, surtout avec la poursuite de la dépréciation du dinar tunisien face aux devises étrangères et la réduction de TVA de 17 à 7%.

Leave a Reply