« La guerre contre la bureaucratie est la priorité absolue du gouvernement  » (Ladhari)

« La guerre contre la bureaucratie est une priorité absolue du gouvernement, engagé depuis le début de l’année, dans une démarche d’allègement des procédures relatives à l’investissement », a affirmé, jeudi, à Tunis, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Ladhari.
Intervenant lors d’une table ronde sur « les opportunités d’investissement en Tunisie », organisée en marge de la 22e session du forum économique international Futurallia 2018 (14 au 16 novembre 2018), il a affirmé « nous avons établi un programme d’action pour le prochain semestre, visant à améliorer le positionnement de la Tunisie sur la carte internationale des investissements et sa place dans les divers classements internationaux ».
« Le pays figure au Top 5 africain dans le Doing Business 2019. Il suscite aujourd’hui, un véritable intérêt de la part des investisseurs étrangers ».
« Les investissements étrangers en Tunisie enregistrent une croissance à deux chiffres. 90% des investisseurs étrangers établis dans le pays, sont engagés dans des extensions. Tout cela reflète une reprise de la dynamique d’investissement, qui sera boostée davantage par la nouvelle loi sur l’investissement « , a-t-il soutenu.
Les investissements étrangers ont atteint, à la fin du mois de septembre 2018, le montant de 1820,7 MD. Comparés aux trois dernières années, ces investissements ont enregistré des évolutions de 14,6% par rapport à 2017, 30,9% par rapport à 2016 et 3,1% par rapport à 2015.
Le président de l’Instance Tunisienne de l’Investissement, Khalil Laabidi, a de son côté, fait savoir que  » l’ensemble des accords multilatéraux et bilatéraux signés par la Tunisie avec le reste du monde (accord de libre échange avec l’UE, accord d’Agadir, accords bilatéraux, accord du Comesa…), offre à tout investisseur établi en Tunisie, un marché de plus de 1,4 milliard de consommateurs  »
« L’emplacement géographique de la Tunisie à la pointe de l’Afrique et aux portes de l’Europe, offre également, aux investisseurs de fortes possibilités de triangulation. Notre grande culture industrielle, les nouvelles facilités législatives et procédurales concernant l’investissement récemment, mises en place, sont aussi, autant d’arguments qui prouvent que les investisseurs nationaux et étrangers ont un véritable intérêt à favoriser le site Tunisie « , a-t-il encore, souligné.
A noter que la valeur des investissements étrangers en Tunisie a augmenté de 14,6%, entre 2017 et 2018 (9 mois 2018), passant de 1588,8 Millions de dinars, à 1820,7 MD. Pourtant , en dollar, les investissements n’auront progressé que de 7,2%, atteignant 711,2 millions de dollars.
En euro, l’évolution est carrément négative (-0,2%), avec des investissements s’établissant à 594,2 millions d’euros.

Leave a Reply