La vétusté du réservoir numéro 19 est à l’origine de la fuite de pétrole brut en mer (Slim Feriani)

La vétusté du réservoir numéro 19 exploité, depuis 1987, est à l’origine de la fuite de pétrole brut en mer (octobre 2018), près du quai pétrolier de Zarzouna (Bizerte), a déclaré le ministre de l’industrie et des petites et moyennes entreprises, Slim Feriani.
Répondant lors d’une séance plénière tenue, vendredi, à une question posée par le député Béchir Lazzem, concernant les causes de la fuite, le ministre a expliqué que la maintenance du réservoir était prévue dans le cadre du programme annuel de maintenance de 2017, avec un budget de 1,5 Million de Dinars (MD).
Et d’ajouter que la décision a été prise de remplacer ledit réservoir par le réservoir 17 et la soumission du réservoir 19 au contrôle technique vu que la société a besoin de plus d’espaces de stockage afin de garantir l’approvisionnement du marché local en produits pétroliers.
L’arrêt de l’utilisation du réservoir 19 n’était pas possible, notamment après la décision de bloquer les opérations de déchargement des produits pétroliers, au port de Rades, depuis juillet 2017, pour une période 18 mois. Cette situation a mené a stocker toutes les quantités dans les réservoirs 19 (50 mille tonnes) et 17 (30 mille tonnes), a-t-il encore indiqué.
Le ministre a en outre souligné que la Société tunisienne des industries de raffinage (STIR) a publié un appel d’offres international d’audit technique des réservoirs, outre le démarrage des travaux de mise en place des réservoirs de gaz liquéfié conformément aux standards internationaux avec un cout total de 45 MD.
La STIR a programmé également l’installation de trois réservoirs d’une capacité de 30 mille mètres cubes chacun.
Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme trimestriel de la société pour le contrôle et la maintenance du dépôt du réservoir avec des enveloppes allouées dans le cadre des budgets de 2017, 2018 et 2019.
La direction de sécurité au ministère a été chargée de suivre la situation des espaces de stockage dans la société et d’évaluer le respect des normes techniques.

Leave a Reply