Souk At-tanmia 3 : 111 lauréats parmi les jeunes entrepreneurs tunisiens

111 lauréats ont reçu mardi, les prix de la troisième édition de Souk At-tanmia, sur un total de 4500 candidats tunisiens, lors d’une cérémonie, organisée à la Cité de la Culture.
Le directeur général de la BAD, pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, a souligné, à cette occasion, que cette initiative se présente comme une réponse concrète au problème du chômage en Tunisie. Il a rappelé qu’on recense 29,3% des diplômés chômeurs dans notre pays en 2018.
« Ces projets et ces jeunes entrepreneurs prouvent qu’il existe un grand potentiel en Tunisie. Mais notre rôle aujourd’hui, consiste à convaincre les nouvelles générations qu’il existe d’autres options pour l’avenir, loin d’un emploi dans la fonction publique, à savoir le lancement d’un projet « .
De son côté, Justin Murara, coordinateur du programme Souk At-tanmia, a fait savoir que l’ensemble des projets lauréats reflètent une grande diversité sectorielle (agriculture et agro-alimentaire, manufacture et industrie, TIC, services liés au tourisme et à l’artisanat, énergies renouvelables et recyclage…).
Ces projets, a-t-il ajouté, mobiliseront un investissement à hauteur de 14 millions de dinars (MD), dont une enveloppe de 4,3 MD sera accordée par Souk At-tanmia, sous forme de dons, afin que les nouveaux promoteurs puissent renforcer le capital de leurs entreprises. Ils présentent, aussi, un potentiel de création de 1663 emplois.
Ainsi, chaque lauréat se verra financer par un don à concurrence de 50 mille de dinars et bénéficiera d’un programme d’accompagnement personnalisé avec des modules exposant les mécanismes de création de la valeur ajoutée ainsi que les techniques d’accès aux marchés.
 » En trois éditions, Souk At-tanmia a permis le lancement de 272 nouveaux projets, dont 63% ont été mis en place par des jeunes âgés de moins de 35 ans, et 52% par des chômeurs. Ces projets, qui ont bénéficié notamment, aux régions prioritaires (65%), représentent un investissement d’une valeur de 30 MD (dont 9 MD de dons). Ils ont favorisé la création de 2851 nouveaux emplois. Mieux encore, le taux de survie des projets soutenus s’élève à 80% », a-t-il souligné.
De solutions informatiques complexes en passant par des procédés industriels très novateurs, aux projets agroalimentaires, les dizaines d’idées présentées ont révélé une nouvelle génération d’entrepreneurs tunisiens ambitieux.
La lauréate Amina Abidi (32 ans) a lancé un projet de pépinière de plantes aromatiques et médicinales à Jendouba, d’un coût de 95 MD. La spécificité de son projet consiste, d’après elle, à protéger les plantes médicinales, notamment celles du câprier et de l’aloe verra, et à créer de nouvelles plantes en pépinière, à travers la multiplication de plants.
La lauréate Nasri Zeineb, 32 ans a opté pour la création d’un « fun kids parc » (parc de jeux couvert), à Tataouine, sur une superficie de 900 m2, dédié aux enfants entre 2 et 10 ans avec un espace familial et un espace de détente. Elle a bénéficié d’un prix de Souk At-tanmia, de 35 mille de dinars.
Quant au lauréat Moussa Louhichi kebili, 26 ans, originaire de Kébili, il a présenté un projet de fabrication du café à base de noyau de dattes, d’un coût estimé à 60 MD. Le jeune ayant le niveau du baccalauréat, ambitionne de parvenir à faire connaître ce produit dans les différentes régions de la Tunisie et à l’étranger.
Lancé en juillet 2012, Souk At-tanmia est un partenariat rassemblant des institutions de développement, des secteurs public et privé et de la société civile tunisienne, pour lutter contre le chômage en Tunisie. Il a pour objectif de créer de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs mal desservis, en les aidant à créer leurs propres projets.
Pour ce faire, le partenariat offre un soutien intégré, qui combine financements (sous forme de dons) et services d’accompagnement, afin de leur permettre de faire face aux contraintes financières et au déficit de capacités que rencontrent les entrepreneurs tunisiens.
Cet évènement qui consacre l’esprit d’initiative et d’innovation en Tunisie s’inscrit dans le cadre des célébrations de la semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat, qui se tient du 12 au 18 novembre 2018, dans plus de 170 pays.
Ont pris part à cette cérémonie la ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Saida Ounissi, et les ambassadeurs des Etats-Unis d’Amérique et du Royaume-Uni en Tunisie, Daniel Rubinstein et Louise De Sousa.
En marge de cette cérémonie de remise de prix, une exposition a été organisée pour renforcer la visiibilité das start-ups créées, leur permettre de renforcer leurs réseaux d’affaires et leur faciliter l’établissement de synergies avec de nouveaux partenaires.

Leave a Reply