Trophée de la Femme Manager 2018 : Trois femmes managers distinguées

Trois femmes managers ont été récompensées, jeudi, lors de la première édition du Trophée de la Femme Manager de l’année lancé par la CONECT.
Ces trois femmes ont livré, à l’agence TAP, les secrets de leur réussite professionnelle, lors de la cérémonie de remise des trophées.
Ingénieur électrique de formation, la lauréate du secteur privé, Henda Essafi Rekik, directrice générale de la société Faurecia, a souligné  » avoir 27 ans d’expérience professionnelle ,dans divers secteurs et notamment celui de l’industrie automobile « .
Elle a démarré en tant qu’ »ingénieur méthodes » et a évolué au poste de directeur général de l’entreprise Faurecia (950 postes d’emplois), tout en passant par le management de la qualité. Sa stratégie de leadership est  » orientée vers l’implication de toutes les équipes avec une perspective de performance, tout en respectant la spécificité de chaque profil et le contexte dans lequel il évolue ».
La lauréate ONG/Associations, Chéma Gargouri, présidente et fondatrice de l’association TAMSS (Tunisian Association for management and social stability), une ONG nationale spécialisée dans l’inclusion économique et sociale, a aussi  » relevé le défi d’investir dans les personnes et le développement humain « .
Elle a démarré TAMSS avec 10 mille dinars de son argent personnel. Aujourd’hui, TAMSS gère un chiffre d’affaires de plus de 1 million de dollars/an et a pu créer plus de 40 emplois à Tunis et dans les régions où elle opère.
Gargouri  » délègue, fait confiance et reconnait les efforts de ses collaborateurs. Elle connait aussi, ses limites et les dépasse en ramenant des compétences dans son équipe  »
Pour sa part, la lauréate du secteur public, Lamia Ben Mime, cheffe de cabinet ministériel, au ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, assure qu’elle  » a choisi de poursuivre ses études à l’ENA pour s’engager dans le service public et intégrer un corps d’élite qui est  » la Cour des Comptes  » qu’elle a rejoint en 2004 comme conseillère adjointe.
Elle a ensuite été chargée du programme RSE au sein de l’ETAP, gérant deux importants fonds dédiés au renforcement de l’entreprenariat et de l’initiative privée dans les gouvernorats de Kébili et Tataouine. En 2016, elle a été nommée cheffe de cabinet ministériel.
Ben Mime reconnait qu’elle doit sa réussite à son père qui était un simple fonctionnaire mais qui l’a toujours encouragée à gravir les échelons.
Le Trophée de la Femme Manager de l’Année, lancé par la CONECT en collaboration avec des partenaires internationaux et nationaux et visant à promouvoir le leadership économique féminin en Tunisie, sera dorénavant un rendez-vous annuel.

Leave a Reply