Une balance commerciale excédentaire entre la Tunisie et la Tchéquie

Les échanges commerciaux entre la Tunisie et la Tchéquie se sont nettement améliorés au cours des dernières années, la balance commerciale avec la Tchéquie ayant enregistré un excédent de 72% à fin septembre 2018.
La valeur des exportations tunisiennes vers la Tchéquie s’est élevée à 248,6 MD en septembre 2018, alors que les importations ont atteint 176,74 MD, selon les données statistiques du Centre de Promotion des Exportations (CEPEX).
La Tunisie importe de la Tchéquie particulièrement les machines électroniques et mécaniques, les chauffages, les matières en plastique, l’acier et le fer alors que ses exportations vers ce pays sont constituées de vêtements, accessoires, produits sportifs et de jeu, des fruits, des agrumes et les machines électroniques.
Le développement des perspectives du partenariat et de la coopération économique et industrielle entre les deux pays a été au centre d’une rencontre qui a rassemblé, mercredi, le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Slim Feriani avec un nombre de députés tchèques en visite à Tunis du 20 au 22 novembre 2018.
L’ambassadeur de la Tchéquie à Tunis, Jiri Dolezel a souligné, à cette occasion, l’amélioration du climat des affaires en Tunisie, exprimant la volonté de son pays de mobiliser des investisseurs tchèques pour injecter leurs capitaux en Tunisie.
La délégation tchèque a appelé à renforcer la commercialisation de la marque tchèque des véhicules  » SKODA auto » en Tunisie, qui représente l’une des grandes entreprises tchèques, produisant annuellement 1,2 million de voitures, selon les données du ministère de l’Industrie.
Feriani a, de son côté, fait valoir que le choix de la destination tunisienne pour la réalisation de nouveaux projets est un bon signe pour retrouver la confiance des investisseurs étrangers dans le climat des affaires en Tunisie.
Il a appelé à la nécessité de développer davantage les relations bilatérales surtout dans le secteur des composants automobiles, et d’augmenter le volume des échanges commerciaux dans les différents secteurs productifs.
Le ministre a souligné la portée de l’organisation de rencontres et de conférences tuniso-tchèques dans l’échange des expériences entre les responsables tunisiens et leurs homologues tchèques, selon la même source.

Leave a Reply