Béja: Appel à accélérer la résolution des problèmes de l’ISIE et à élaborer un calendrier électoral

Des représentants de la société civile de Béja ont appelé à accélérer la résolution des problèmes de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) et à aplanir les difficultés politiques et procédurales susceptibles d’entraver les échéances électorales.

Ces associations, dont l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche de Béja et l’Organisation  » Mourakiboune  » (Observateurs) ont également, appelé, lors d’un débat sur les moyens de renforcer la participation citoyenne aux élections, à accélérer l’élaboration d’un calendrier claire des prochaines élections et à faciliter l’enregistrement des électeurs.

Les problèmes politiques de l’ISIE ont un impact sur le processus électoral et freinent l’élan des agents et des participants aux élections, selon Wafa Tarhouni présidente de l’Association  » Jeunesse de Tunisie « , qui a organisé ce débat, en collaboration avec l’Institut républicain international. Le débat a pour objectif de favoriser la participation des femmes rurales et des jeunes du nord-ouest du pays et dans le gouvernorat de Zaghouan aux élections.

Quelque 15 organisations réunies à Béja ont présenté des recommandations pour développer le travail des instances régionales de l’ISIE, a indiqué le trésorier de  » Jeunesse de Tunisie  » Ahmed Ben Ameur. Elles ont tiré la sonnette d’alarme après la baisse du taux de participation nationale aux élections municipales à 35, 6% en 2018 contre 53% lors des élections électorales de 2011.

A Béja, le taux de participation aux élections municipales de 2018, a atteint 39, 4% des électeurs enregistrés. Le taux de participation le plus élevé 44,5%, a été enregistré à la municipalité de Sloukia alors que le plus bas taux soit 25,5% à été enregistré à Gboulat.

Leave a Reply