La liquidation des avoirs du RCD figure sur les priorités du ministère des domaines de l’état

Le ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières veillera à liquider, en 2019, les domaines relevant du rassemblement constitutionnel démocratique (RCD), d’autant plus que les biens fonciers perdraient leur valeur, notamment huit ans après l’opération de confiscation, a souligné le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières Hédi Mekni.
Imed Daimi a afffirmé, lors d’une séance consacrée à l’audition du ministre, que la location d’un local au sein du siège de RCD, parti dissous depuis 2011, pour un montant qui atteindrait 7 milliards, avait pour objectif d’obtenir le bureau du président de RCD et du président déchu Zine el-Abidine Ben Ali.
Mekni a souligné, dans sa réponse, que son département a loué juste le 1/3 du siège du RCD à l’avenue Mohamed V, dans la capitale pour le montant de1milliard 100 mille dinars, selon des experts judiciaires.
Le ministre a ajouté que l’opération de liquidation est soumise à la loi n°71 de l’année 1997, ainsi qu’au contrôle judiciaire, soulignant que le siège du RCD a enregistré, après sa confiscation, une détérioration de tous ses équipements qui nécessitent une maintenance, coûtant près de 4 millions de dinars.
Commentant cette réponse, Daimi a précisé  » je vais recourir à la loi sur l’accès à l’information pour aboutir aux noms composant la commission chargée de l’opération de liquidation, laquelle a loué le siège du RCD au profit du ministère des Domaines de l’Etat

Leave a Reply