ARP:Les députés appellent le gouvernement à donner des réponses claires sur sa demande de lever le gel des avoirs de Marouane Mabrouk à l’étranger

Des députés de l’ARP ont appelé, lundi, le gouvernement à présenter des réponses claires sur sa demande présentée à l’Union européenne (UE) de lever le gel sur les biens à l’étranger de l’homme d’affaires tunisien Marouane Mabrouk gendre du président déchu Ben Ali.

Lors d’une plénière, tenue lundi, pour l’examen du dossier des biens spoliés, la députée, Samia Abbou a évoqué le dégât matériel et moral causé par la levée du gel des avoirs de l’homme d’affaires Marouane Mabrouk, ajoutant qu’Investec, qui détient 51% d’Orange Tunisie, est une société confisquée.

De son coté, le député Mongi Rahoui a qualifié la décision de lever le gel sur les avoirs de Mabrouk de  » décision politique « , rappelant que le sujet a été évoqué lors d’un conseil ministériel. Cette décision est  » un cadeau offert à tous ceux qui ont commis des actes de corruption et se sont enrichis illégalement « , a-t-il indiqué, ajoutant que  » la fortune de Mabrouk a augmenté de 50 à 100 fois plus vite que le taux de croissance de l’économie tunisienne « .

Le député, Noureddine Bhiri a, pour sa part, souligné l’importance du dossier de gestion des biens confisqués.  » L’examen de ce dossier au niveau de l’ARP ne peut que renforcer l’approche visant à pousser les fraudeurs à rendre des comptes « , a-t-il précisé. Il a mis l’accent sur la nécessité poursuivre la récupération des biens, notant que ceux qui exerçaient des pouvoirs avant la Révolution, contrôlent toujours certains biens.

Bhiri a rappelé que la commission des biens confisqués a cessé ses activités depuis l’année 2013, notant que de nombreux biens sont toujours gelés.

Par ailleurs, le député Salem Labiadh a avancé que la coalition au pouvoir ne dispose pas d’une vision politique pour la gestion des biens confisqués, qualifiant la décision prise par le gouvernement de Youssef Chahed  » d’acte politique « .

Pour Labiadh, l’homme d’affaires Marouane Mabrouk a perdu devant les tribunaux tunisiens et la décision du gouvernement contredit le verdict du pouvoir judiciaire, portant atteinte à la Constitution.

A rappeler que l’Union européenne (UE) a, officiellement, levé le gel sur les biens de l’homme d’affaires tunisien Marouane Mabrouk. Le nom de Marouane Mabrouk a été supprimé d’une liste de 48 personnalités de l’ancien régime déchu, qui font l’objet de gel de leurs avoirs, depuis 2011.

Leave a Reply