Compétences interpersonnelles et développement du leadership

    Le travail d’équipe est devenu une préoccupation stratégique pour de nombreuses entreprises, des plus petites aux multinationales. Alors que les compétences étroitement liées à l’emploi sont maintenant considérées comme acquises, ce sont les compétences non techniques qui font aujourd’hui la  différence.

    Le terme «compétences interpersonnelles» regroupe les qualités personnelles, l’attitude et les relations interpersonnelles. Ces compétences sont divisées en grandes catégories telles que: cognitives (par exemple, résolution de problèmes, analyse et synthèse), relationnelles (par exemple, négociation, collaboration, orientation client), la réalisation (par exemple, proactivité, orientation vers la performance) et les compétences managériales (par exemple, leadership, capacité à déléguer). . Ce n’est pas un hasard si parmi les caractéristiques personnelles les plus recherchées dans un contexte commercial, nous trouvons la capacité de travailler en groupe.

    Savoir communiquer avec une autre personne et, par conséquent, avec un collègue, est une question étroitement liée à l’intelligence émotionnelle, c’est-à-dire la capacité de reconnaître, d’utiliser, de comprendre et de gérer les émotions. Il est essentiel d’apprendre à gérer les réactions émotionnelles et à relier les événements aux causes spécifiques qui les ont déclenchés.

    Quels que soient les traits de notre personnalité qui se consolident à l’âge adulte et sont difficiles à modifier, les compétences générales doivent être formées. Savoir écouter, par exemple, est l’une des pierres angulaires d’une bonne relation avec ses collègues et, en retour, d’une bonne performance d’une équipe. Pour écouter, pas seulement pour pouvoir répondre, mais pour comprendre ce que veut dire l’autre personne, suspendre ses jugements ou interprétations personnels. En outre, il est important d’apprendre à faire attention au langage non verbal et à évaluer le message dans son ensemble.

    Gérer les autres membres de votre équipe de travail ne signifie pas seulement éviter lesclashs, mais être capable aussi de soutenir le développement de réactions et de relations constructives entre les membres. En particulier, les chefs de groupe sont appelés à moduler leur style de communication et à maîtriser l’art du discours motivationnel, outil indispensable pour stimuler, sensibiliser et préparer le changement de leur propre groupe.

    Malgré l’engagement et le professionnalisme, certains sujets imposent des désaccords entre les membres du groupe. Les compétences interpersonnelles sont importantes pour aborder le conflit de manière constructive. Si les compétences techniques sont nécessaire aux développement des taches de travail, les compétences interpersonnelles sont indispensables pour le « team building ».

    M. Mili

      Leave a Reply