La FAO organise au profit des enseignants une formation sur la réduction du gaspillage alimentaire

    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) organise le 28 Février 2019 une formation au profit de 60 enseignants des écoles et lycées sur les bonnes pratiques de réduction du gaspillage alimentaire (pain et produits laitiers), a fait savoir l’organisation onusienne.
    Cette formation constitue la continuation des efforts de l’organisation dans la région du Proche Orient et l’Afrique du Nord dans le cadre du projet de « la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire et le développement des Chaines de Valeur pour la sécurité alimentaire en Egypte et en Tunisie », financé par l’Agence Italienne de Développement International et exécuté en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche et l’Institut National de la Consommation (INC), précise la même source.
    L’objectif est de fournir aux enseignants les outils nécessaires pour sensibiliser les écoliers sur l’importance de changer leur comportement à l’égard du gaspillage alimentaire, surtout le pain et les produits laitiers.
    Les enseignants auront l’opportunité de discuter avec les experts de sensibilisation et de la communication de la FAO, le contenu du guide de sensibilisation sur le gaspillage alimentaire qui a été élaboré dans le cadre de ce projet pour la région MENA, et d’apporter leurs propres idées pour animer la discussion auprès de 2400 élèves des écoles et lycées en Tunisie.
    A son tour, l’INC va partager des idées créatives pour des activités qui pourraient engager les élèves à prendre des mesures concrètes contre le gaspillage alimentaire dans leur vie quotidienne, selon la représentation de la FAO, à Tunis.
    A l’issue de cette formation, un concours national de dessin sur le gaspillage alimentaire, sera lancé en collaboration entre la FAO, l’INC, le Ministère de l’Agriculture des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, et le Ministère de l’Education.
    Ces activités s’inscrivent dans le cadre de l’exécution du projet lancé en 2016 par la FAO suite à des études qui ont permis d’estimer le gaspillage et les pertes aux niveaux des filières lait et céréales et d’identifier leurs causes, mettant en évidence les priorités stratégiques en Tunisie.
    Le point de départ du projet était les données statistiques alarmantes sur la proportion des pertes et gaspillage alimentaires qui s’élevaient à environ 200 kg par personne.
    Parmi les objectifs du projet que la FAO et ses partenaires se sont fixés figure notamment l’amélioration de la sécurité alimentaire (quantitative et qualitative) et la réduction des impacts négatifs des pertes et gaspillages alimentaires sur les ressources naturelles.

      Leave a Reply