La Tunisie abritera du 10 au 20 février le congrès de l’AISEC

    La Tunisie abritera du 10 au 20 février 2019 la réunion des présidents de l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC) sous le signe « La Tunisie hub d’entreprenariat international et de diversité culturelle ».

    La présidente du comité d’organisation du congrès international des étudiants en sciences économiques et commerciales, Ines Agrebi a indiqué, au cours d’une conférence de presse, tenue, mercredi, dans la capitale, que la Tunisie abrite cet événement pour la deuxième fois, depuis la révolution après une première fois en 2010
    A cet égard, les membres de L’AIESEC se réunissent annuellement, pendant 10 jours pour examiner la vision de l’Association et sa nouvelle stratégie ainsi que ses activités futures. Des rencontres bilatérales et communes sont, en outre organisées entre les présidents pour étudier les moyens de renforcer la coopération bilatérale et multipartite en plus de l’organisation de stages.

    Agrebi a estimé que le choix du signe sous lequel se tiendra ce conclave au vu de l’évolution du domaine de l’initiative, des affaires et de la création de projets notamment, par les jeunes et témoigne de la volonté de faire de la Tunisie un site d’investissements et un centre international des affaires.

    Les travaux du congrès se tiendront à Hammamet (gouvernorat de Nabeul) et l’ouverture officielle aura lieu le 13 février 2019, à la cité de la culture dans la capitale. La cérémonie d’ouverture, à laquelle ont été conviés plusieurs membres du gouvernement, sera consacrée à la présentation d’expériences réussies de jeunes promoteurs.
    Des multinationales partenaires de l’AIESEC prendront part, au congrès, afin d’interagir avec les jeunes promoteurs, a souligné Agrebi. Ces rencontres, a-t-elle ajouté, devraient permettre de nouer des relations de partenariat ou encore des opérations de iesc.

    Quelque 250 participants représentant les présidents des organisations des étudiants en sciences économiques et sociales dans leurs pays sont attendus à ce congrès, et ce pour l’élection d’un nouveu président internationale de l’AIESEC.

    Aucun candidat tunisien ne s’est présenté pour assurer la présidence de cette organisation, du fait que les critères exigés sont actuellement absents au sein de l’AIESEC Tunisie.

      Leave a Reply