Le solde de la balance commerciale, déficitaire de 1568,3 MD, en janvier 2019

    Le solde de la balance commerciale est déficitaire de 1568,3 MD, au mois de janvier 2019, suite au déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-507 MD), la Turquie (-250 MD), l’Algérie (-168,2 MD), la Russie (-155,2 MD) et l’Italie (-95,4 MD), selon les dernières statistiques publiées par l’INS.

    Le taux de couverture a enregistré une diminution de 1,2 point par rapport au mois de janvier 2018 pour s’établir à un taux de 70,9 % contre 72,1%, il y a un an.

    En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays principalement avec le premier partenaire du pays, la France, de 319,5 MD, la Libye de 88,2 MD et le Maroc de 39,1 MD.

    Le déficit de la balance énergétique s’établit à 466,9 MD (29,8% du total du déficit), contre 353,7 MD durant la même période en 2018. Hors énergie, le déficit de la balance commerciale se réduit à 1101,4 MD.

    Une progression nettement plus importante des importations, que des exportations 

    Les résultats des échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur aux prix courants durant le mois de janvier 2019, montrent comme à l’accoutumée, une progression nettement plus importante des importations que des exportations . C’est ainsi que les importations ont enregistré une hausse de 24% durant le mois de janvier, atteignant une valeur de 5 383,8 MD, contre 4 341,2 MD durant le mois de janvier 2018.

    Pour leur part, les exportations ont augmenté de 21,9%, s’élevant à 3 815,5 MD, contre 3 129,5 MD durant le mois de janvier 2018. Cette progression concerne la majorité des secteurs, ceux des mines, phosphates et dérivés de 74,0%, des industries manufacturières de 46,6%, des industries mécaniques et électriques de 29,6%, de l’énergie de 18,4% et du textile et habillement et cuirs de 16,3%.

    A contrarior, l’agriculture et les industries agro-alimentaires, l’un des principaux secteurs exportateurs a baissé de 10,3%, suite à la diminution des ventes d’huile d’olive (145,5 MD contre 236,2 MD).

    Pour ce qui est des importations nationales, leur progression est due à la hausse observée au niveau de tous les secteurs, de 38,8%, pour les biens d’équipement et de 26,6%, pour les produits énergétiques, sous l’effet de la hausse de nos achats de gaz naturel (249,2 MD contre 153,7 MD) et des produits raffinés (493,2 MD contre 432,5 MD).

    De même les importations en matières premières et demi produits augmentent de 10,4%, celle des produits agricoles et alimentaires de base de 6%, ainsi que les mines, phosphates et dérivés de 1,2%.
    Augmentation des exportations tunisiennes vers l’UE, de 24,3%
    La répartition géographique des échanges commerciaux montre que les exportations tunisiennes vers l’union européenne (73,5% du total des exportations), ont augmenté de 24,3%, suite à l’évolution de nos exportations vers certains partenaires européens, tels que l’Italie (+ 48,2%), l’Allemagne (+28%) et la France (+20,4).
    Par ailleurs, nos ventes sont en diminution avec d’autres pays notamment, avec les Pays Bas (-36,2%) et l’Espagne (-11,3%).
    Avec les pays arabes, les exportations ont augmenté avec l’Algérie de 69,4%, la Libye de 103,8% et le Maroc de 2,6%.

    Pour les importations de l’union européenne (50,7% du total des importations) , elles ont augmenté de 14,2% pour s’établir à 2731,2 MD. Les importations ont cru de 50,2% avec l’Italie et de 6,1% avec la France.

    Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de 2646,4 MD (-1967,2 MD en janvier 2018), et excédentaires sous le régime offshore de 1078,2 MD (+755,5 MD en janvier 2018).

      Leave a Reply