Tunisie/UE:Le 4ème round de négociations sur l’ALECA se tiendra fin avril 2019 à Tunis

Le 4ème round de négociations entre la Tunisie et l’Union Européenne (UE) sur l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) est prévu, fin avril 2019 à Tunis, a affirmé, lundi, Monika Hencsey, responsable des négociations ALECA pour la partie européenne.

 » Nous discutons actuellement avec la partie tunisienne pour fixer la date finale de ces négociations après un 3ème round tenu à Bruxelles du 10 au 14 décembre 2018 « , a ajouté Hencsey.

Intervenant lors d’une journée d’information sur le thème :  » services, mobilité et protection des investissements dans le cadre des négociations sur l’ALECA « , organisée, lundi, au siège de l’UTICA, Hencsey a également, affirmé, que  » le troisième round de négociation sur l’AECA a été très constructif.

 » Pour la première fois depuis le démarrage des négociations, les parties tunisiennes et européennes ont réussi le pari de travailler sur les textes conjoints qui reflètent une volonté commune de parvenir à un accord répondant aux aspirations des deux parties « , a-t-elle indiqué.

 » On a besoin d’un 4éme cycle de négociations et même de réunions intersessions pour enregistrer des avancées au niveau des négociations sur l’accord final », a estimé la responsable.

Et de rappeler que l’ALECA ouvrira de nouvelles opportunités à la Tunisie qui pourra exporter plus, diversifier ses produits et monter en gamme à travers une amélioration de la compétitivité des produits industriels comme le textile ou agricoles ou tout autre produit.

De son coté, le Vice-président de l’UTICA, Hamadi Kooli a estimé que ces négociations devront se poursuivre sur une période de 10 à 15 ans afin d’assurer la mise à niveau de tous les secteurs, mettant l’accent sur l’importance de l’approche participative qui permettra à tous les professionnels de participer avec le gouvernement tunisien aux négociations.

Une idée partagée par le Président de la Fédération nationale des services relevant de l’UTICA, Mohsen Trabelsi qui a estimé que le secteur financier a besoin de moyens financiers importants afin de permettre aux entreprises concernées d’être compétitives face à celles européennes.

Selon le rapport conjoint du troisième round de négociations sur l’ALECA entre la Tunisie et l’UE ( 10-14 décembre 2018), la partie tunisienne a mis l’accent sur l’importance de l’ALECA en tant qu’outil accélérateur des réformes et instrument juridique qui favorisera la concrétisation des objectifs du partenariat privilégié entre les deux parties.
La Tunisie a également insisté sur l’importance d’améliorer les conditions d’accès des fournisseurs des services tunisiens au marché européen selon la logique d’équité économique et non d’immigration et de prendre des mesures substantiellement préférentielles en faveur des secteurs stratégiques.

La partie européenne a, pour sa part, confirmé son engagement à appuyer la Tunisie pour réussir sa transition politique et économique, révèle encore le rapport.

Leave a Reply