Hausse de 9% des superficipes consacrées aux fraises par rapport à la saison dernière

Les superficies consacrées à la culture des fraises ont atteint environ 614 hectares (ha) durant la saison 2018/2019, dont 590 ha se situent dans le gouvernorat de Nabeul, contre 563 ha pendant la saison dernière 2017/2018, soit une hausse de 9%.
Le volume de production de fraises est estimé à 18,2 mille tonnes au cours des cinq dernières années, alors que le rendement ne dépasse pas 30 tonnes par hectare, selon les données publiées, mercredi, par le ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.
D’après les premiers indices, la saison actuelle s’annonce sous de bons auspices, les plants de fraises bénéficiant de bonnes conditions pour leur croissance (des températures de moins de 8°c pendant la période de la dormance) sans oublier l’état de santé des plantes, sachant qu’ aucune contamination n’a été enregistrée.
Pour rappel, les superficies consacrées aux fraises ont évolué de 25 ha au début de la culture à 165 ha pendant la saison 1992/1993, pour atteindre 600 ha au début de la saison 2012/2013.
La superficie moyenne pendant la période allant de l’année 2014 jusqu’au 2018, se situe aux alentours de 640 ha dont la majorité (90%) se trouvent dans le gouvernorat de Nabeul et le reste répartis entre les gouvernorats de Bizerte, Béja, Jendouba, Ben Arous, Zaghouan et Sousse.
Lors de la culture, les agriculteurs utilisent à hauteur de 95% des plants de fraises conservés, le reste étant constitué de plants normaux. A signaler que la récolte des fraises démarre au mois de mars et se poursuit jusqu’à juillet.

Leave a Reply