Importance des substances utiles dans le développement du secteur des matériaux de constructions et à usages industriels

Afin de  satisfaire aux exigences  de développement industriel et urbain les besoins en substances utiles ne cessent de s’accroître. Le secteur des substances utiles a connu un développement important lors des dernières années pour répondre aux besoins de plus en plus croissants des grands projets. Une grande partie de ces substances est utilisée sous forme de granulats et d’enrochement dans les travaux de génie civil allant de la construction individuelle aux grands ouvrages routiers, maritimes et hydrauliques.

En effet, sous diverses actions géologiques, les éléments chimiques de l’écorce terrestre se forment en corps naturels ayant des compositions chimiques et des propriétés physiques bien déterminés, nommés les minéraux.

Dans l’écorce terrestre, il y’a au moins une vingtaine de minéraux qui sont les composants les plus fréquents des roches : Calcite, quartz (sable siliceux), Feldspath, mica pyroxène, argile, amphibole, gypse, dolomie….

En Tunisie, parmi les substances utiles les plus fréquents on cite : le sable siliceux, l’argile, le gypse, les granulats, les pierres de taille et les pierres marbrières.

Les réserves de ces différentes substances en Tunisie sont résumées dans le tableau suivant : Tableau1 : les réserves des différentes substances utiles

argile Gypse Granulat Pierres de taille Pierres marbrières Sable
5,326Mm3 4,300Mm3 421,017Mm3 6,880 Mm3 6,184Mm3 38,573Mm3

 

Selon les résultats de l’ONM, les sites des substances utiles, sont répartis entre 274 sites de carbonates, 198 sites pour les argiles, 101 sites de sables et 39 sites s’agissant des gypses. Par ailleurs, l’ensemble des sites recensés par les opérations de l’inventaire de l’ONM en 2018 des 24 gouvernorats s’élève à plus de 1000 sites (toutes substances confondues), répartis sur tout le territoire national.

Le calcaire a des multiples utilisations, on s’en sert comme matériaux de construction pour le pavage et la maçonnerie, comme pierre ornementale et en sculpture pilier, Il est employé aussi comme matière  première dans l’industrie de la chaux (métallurgie comme fondant, chimie alcalis (soude caustique, bicarbonate…), la construction du verre, céramique, brique, béton cellulaire, Industrie papetière.

Les sables siliceux offrent de réelles opportunités d’investissement dans le domaine de l’industrie extractive. Ilsparticipent, au développement régional et national et représente ainsi  une ressource très importante de point de vue économique (remblais, granulat pour béton, matériaux de constructions) et une matière de base pour l’industrie verrière, fonderie, fabrication de silicate de soude, céramique, produit rouge, industrie électronique semi-conducteur, panneaux solaires.

En effet l’utilisation des sables est conditionnée dans une large mesure pour certaines caractéristiques physico-chimiques de la matière, auxquelles s’ajoute l’influence de certains facteurs économiques. Ainsi parmi les paramètres physico-chimiques, la granulométrie qui représente le paramètre physique primordial dans le domaine de la fonderie, verrerie et matériaux de construction, par contre la teneur en fer est décisif pour l’utilisation d’un sable en verrerie ; les alcalis Na,K…conditionnent son utilisation en fonderie et dans les matériaux de construction.

Les facteurs économiques sont des éléments dépendant de l’accès au gisement, de l’infrastructure, de la distance entre l’air d’exploitation et l’unité de production, du coût de traitement …..Ces facteurs économiques déterminent donc le volume des investissements et aussi le prix de revient du sable traité

Les argiles communes sont des roches très répondu à la surface de la terre. En Tunisie la plupart des argiles sont des argiles communes (région du sahel : Zarmedine, Jammel) pour la production de terre cuite et de produit rouge destinés au secteur du bâtiment (briques).

De point de vue géologique, les argiles communes sont des roches d’origine, d’âge et de compositions variées. Elles sont constituées d’un mélange de minéraux argileux (Illite, Smectite, Kaolinite) et de plusieurs impuretés sables siliceux, calcite, oxydes métalliques et matière organiques. Avant son exploitation pour l’industrie de terre cuite, un gisement d’argile doit faire l’objet d’un inventaire géologique et d’un échantillonnage représentatif, pour réaliser  des tests technologiques dans des laboratoires spécialisés (géotechnique chimiques et essai de cuisson).

Une argile doit donc répondre à des spécifications industrielles pour qu’elle puisse être exploitable industriellement.

Enfin il faut signaler que les substances utiles brutes sont des matières premières indispensables et très stratégiques à une série d’industries vitales pour l’économie du pays : cimenterie, construction, travaux publics, verrerie, céramique, réfractaires, photo voltaïque, industries de haute technologie, etc. Il s’avère alors, indispensable de mettre en place toutes les actions et les moyens nécessaires afin de bénéficier plus efficacement des valeurs ajoutées de ces matières brutes.

Dr. Manel Ben Fredj épouse Ben Romdhane

 

Leave a Reply