La centrale électrique à cycle combiné de Radés assurera 10% de la production de l’électricité

La centrale électrique écologique « C » à cycle combiné de Radés, réalisée par la STEG et financée par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) assurera 10% de la production de l’électricité dans le pays, a indiqué le représentant-résident de la JICA en Tunisie, Toshifumi Egusa.
Cette centrale électrique combine une turbine à gaz et une turbine à vapeur. Elle est financée moyennant un crédit de 820 millions de dinars (MD) accordé par ladite agence.
Une centrale thermique à cycle combiné permet d’augmenter l’efficacité énergétique et un rendement beaucoup plus élevé, d’environ 60% que celui des centrales classiques, grâce à la combinaison de deux cycles (à gaz et en vapeur).
Le cycle simple, qui est la turbine à gaz, avec une capacité de 300 mégawatts (MW) sera prêt avant l’été 2019. L’objectif, est de répondre à la demande accrue en électricité pendant la période de pointe. S’agissant du cycle combiné complet, d’une capacité de 450 MW, il entrera en exploitation en juin 2020.
Ce projet est réalisé par deux entreprises japonaises qui ont remporté le marché après un appel d’offres international. La première assurera la construction de la centrale et la seconde réalisera les travaux de génie civil, de construction et de mise en service.
Selon le responsable, le crédit destiné à la réalisation de cette centrale électrique a été accordé, à un taux d’intérêt bas de 0,6% remboursable sur 40 ans, dont 10 années de grâce. L’objectif de ce projet est de développer la capacité de production électrique et de contribuer à la stabilité du système d’électricité.
Ce projet a permis jusqu’à maintenant la création de 1000 emplois et peut procurer 2000 emplois, dont 90% des Tunisiens.
Cette centrale électrique est la deuxième centrale financée par la coopération japonaise. La première centrale électrique a été réalisée à Radés en 1987.

0 Response

Leave a Reply